Vins des Hospices de Beaune : pourquoi les prix sont-ils à la baisse ?

© NG-France 3 Bourgogne
© NG-France 3 Bourgogne

La 156e vente des vins des Hospices de Beaune s’est déroulée dimanche 20 novembre 2016. Après plusieurs années de hausse, les cours semblent se stabiliser.

Par B.L.

Cette vente qui se déroule tous les ans en Bourgogne est suivie de près dans le monde entier, car elle donne la tendance des prix en France et à l’international.

Cette année, le domaine des Hospices de Beaune (classé pour 85% en Premier cru et Grand cru) proposait à la vente davantage de vins que l'an dernier :
- 594 pièces (fûts de 228 litres)
- 2 feuillettes (fûts de 114 litres) de 47 cuvées.

En 2015, les enchères avaient battu un record à 11,3 millions d'euros (frais inclus). Mais, cela ne sera pas le cas cette année. En effet, les prix de 2016 accusent une nette baisse, dont on devrait connaître l’ampleur dans la soirée ou demain.

Même la pièce de charité (ou pièce "des présidents"), qui est vendue au profit d’associations, n’a pas échappé à cette tendance baissière. Elle a été adjugée 200 000 euros à deux co-acheteurs : c'est une cliente chinoise qui l’a achetée en partenariat avec l'hôtel beaunois Le Cep.

Vins des Hospices de Beaune : les prix sont à la baisse
La 156e vente des vins des Hospices de Beaune s’est déroulée dimanche 20 novembre 2016. Après plusieurs années de hausse, les cours semblent se stabiliser. - JT de 19h sur France 3 Bourgogne - Muriel Bessard et Lilian Melet

Plusieurs éléments peuvent expliquer ce retour à des prix plus raisonnables.
Tout d’abord, il y a les questions que certains se posent sur le cru 2016, dont la qualité serait hétérogène compte tenu des nombreux aléas climatiques du printemps (gel, grêle, pluie…).

Par ailleurs, les négociants ont peut-être eu envie d’envoyer un signal au monde viticole pour dire qu’il fallait mettre un frein à la hausse des prix continue. Nombreux sont en effet, ceux qui craignent de perdre leurs clients en raison des cours trop élevés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent

Les + Lus