Chamblanc (21) commémore l'abolition de l'esclavage et rend hommage à Anne-Marie Javouhey

Soeur Anne-Marie Javouhey (1779-1851) est l'une des grandes figures de l'abolition de l'esclavage. / © France 3 Bourgogne
Soeur Anne-Marie Javouhey (1779-1851) est l'une des grandes figures de l'abolition de l'esclavage. / © France 3 Bourgogne

Mardi 10 Mai 2016, le site de la Forêt Mémoire de Chamblanc ( Côte d'Or) accueille une cérémonie officielle de la journée de commémoration des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage, et de leurs abolitions, instaurée depuis le 10 mai 2006 par la loi Taubira.
.

Par Caroline Jouret

Une importante délégation Guyanaise, conduite par le Sénateur Maire de Mana, Georges Patient, a fait le déplacement pour participer à cette importante cérémonie. 

Les Guyanais de Mana, descendants d'esclaves,  n'ont pas oublié la soeur missionnaire Anne-Marie Javouhey (fondatrice de la Congrégation des soeurs de Saint-Joseph de Cluny) qui, en 1838, soit 10 ans avant l'abolition de l'esclavage, a affranchi près de150 esclaves. Le décret d'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, date du  27 Mai 1848; un décret pour lequel s'est battu, Victor Schoelcher, sous-secrétaire d'Etat à la marine et aux colonies.

La journée a commencé au lycée Anne-Marie Javouhey, par le rassemblement de classes de 4eme du collège Dinet de Seurre et du Collège Rameau de Fontaine d'Ouche,  ainsi que des classes de l'école primaire de Seurre Cité verte, d'Echenon et Esbarre.

Au programme : visite d'expositions ainsi que de la maison familiale d'Anne-Marie Javouhey (née à Jallanges, dans le canton de Seurre, elle a vécu son enfance à Chamblanc) ainsi qu'un temps de sensibilisation et de réflexion sur l'esclavage. 

L'après-midi, à partir de 14 heures 30, une grande cérémonie réunira dans la forêt mémorielle de Chamblanc, la délégation de Mana, les Soeurs de la Congrégation de Saint-Joseph de Cluny, les élus, les enseignants. Cette forêt a été initiée en 2011. 

Une délégation Guyanaise était venue les 14 et 15 mai 2011, à l'invitation des communes de Jallanges, Seurre et Chamblanc pour la plantation d'arbres de mémoire, au nom de chacun des esclaves affranchis par Anne-Marie Javouhey. En 2011, ces trois communes avaient marqué leur entrée au sein de la route des abolitions.

TIphaine Pinault (sous-préfète et Directrice de cabinet de la Préfète de la région Bourgogne-Franche Comté), Michel Bourdot (maire de Chamblanc et président de l'association sur la route des libertés de Chamblanc à Mana) interviendront lors de cette cérémonie. Quatre panneaux de mémoire doivent inaugurés.
 La route des abolitions de l’esclavage passe par les sites suivants : EMBERMENIL (Meurthe et Moselle) – maison Abbé Grégoire, CHATEAU DE JOUX (Doubs) – Cellule de Toussaint Louverture, FESSENHEIM (Haut–Rhin) – Victor Schœlcher, CHAMPAGNEY (Haute-Saône) – Maison de négritude et des droits de l’homme / © France 3 Bourgogne
La route des abolitions de l’esclavage passe par les sites suivants : EMBERMENIL (Meurthe et Moselle) – maison Abbé Grégoire, CHATEAU DE JOUX (Doubs) – Cellule de Toussaint Louverture, FESSENHEIM (Haut–Rhin) – Victor Schœlcher, CHAMPAGNEY (Haute-Saône) – Maison de négritude et des droits de l’homme / © France 3 Bourgogne

Le reportage de F. Acosta et J-L. Saintain avec :
  • Georges Patient, sénateur-maire de Mana en Guyane
  • Mathis, élève de primaire
  • Korotoum, élève de collège
  • Josseline Bacoul, présidente de l'association "Les enfants d’Anne-Marie Javouhey"
Côte-d'Or : Anne-Marie Javouhey, le symbole de l'abolition de l'escalvage, célébrée
Un peu partout en France ce mardi 10 mai 2016, des cérémonies d'hommage à la mémoire des esclaves et à l'abolition de cette triste pratique étaient organisées. A Chamblanc, il s'agit d'une cérémonie singulière, qui rendait surtout hommage à Anne-Marie Javouhey, devant une délégation de guyanais très émue.


  •  

Sur le même sujet

Les + Lus