Cet article date de plus de 5 ans

Côte-d’Or : le bassin de la Boulouze recueille les eaux de pluie pour les agriculteurs

La communauté de communes de la Plaine dijonnaise, qui regroupe 25 communes, a mis en place un réservoir de 220 000 m3 d’eau. Les eaux pluviales ainsi recueillies servent à l’irrigation des terres et à l’alimentation d’un ruisseau.
Le bassin de la Boulouze qui est implanté sur la commune de Fauverney, en Côte-d'Or, recueille les eaux pluviales qui servent notamment à irriguer huit exploitations agricoles.
Le bassin de la Boulouze qui est implanté sur la commune de Fauverney, en Côte-d'Or, recueille les eaux pluviales qui servent notamment à irriguer huit exploitations agricoles. © Marianne Picoche


Comment le bassin de la Boulouze est-il alimenté ?

Il a fallu sept années pour que le bassin de la Boulouze voie le jour en mai 2015 sur le territoire de la commune de Fauverney, située à 13 kilomètres de Dijon.

Ce réservoir (qui s’étend sur 6 hectares) reçoit des eaux provenant de la ZAE (zone d’activité économique) de Boulouze :
durée de la vidéo: 02 min 03
Côte-d’Or : le bassin de la Boulouze à Fauverney

Reportage : Marianne Picoche et Daniel Waxin / Montage : Pascal Rondi / Intervenants :


A quoi servent les eaux recueillies dans le réservoir ?

Ces 220 000 m3 d’eau ont trois usages :

Quel est le coût de ce réservoir ?

Les 25 communes de la communauté de communes de la Plaine Dijonnaise ont déboursé 2 millions d’euros pour financer le bassin de la Boulouze. La plate-forme FM Logistic a apporté une participation de 100 000 euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société sécheresse météo agriculture économie réchauffement climatique