Côte-d'Or : une photographe remporte un concours organisé par la marque Canson

Le travail de la jeune photographe est exposé jusqu'au 12 avril 2015 / © Planète Bleue Images
Le travail de la jeune photographe est exposé jusqu'au 12 avril 2015 / © Planète Bleue Images

Sophie Cuffia, photographe originaire de Corcelles-les-Arts (Côte-d’Or) a remporté le premier prix dans la catégorie « photographie » du concours Canson Art School Awards. A ce titre, son travail est exposé jusqu’au dimanche 12 avril 2015 à la galerie 59Rivoli, située à Paris.

Par Martin Caye

Sophia Cuffia, 23 ans, est une jeune photographe originaire de Corcelles-les-Arts (Côte-d’Or). Elle vient de décrocher le premier prix de photographie du concours Canson Art School Awards. Son travail est exposé dans la galerie 59Rivoli, à Paris, jusqu’au 12 avril.Un concours pour les étudiants

Ce concours est organisé par la marque de papeterie Canson. Cette 5e édition des Canson Art School Awards récompense le travail d’étudiants en arts dans les catégories « dessin », « peinture sur papier » et « photographie ».

Le jury, présidé par l’artiste Tom Novembre a dû déterminer 3 gagnants parmi près de 500 candidatures.

« C’est un peu une surprise » admet Sophie Cuffia. Son travail -des photos représentant son village natal de Corcelles-les-Arts a été fortement apprécié par le jury des Canson Art School Awards. « C’est une très bonne chose pour moi. Cette exposition va m’apporter de la visibilité. Même si, pour le moment, je n’ai pas assez de recul pour me rendre compte de son impact » admet la jeune femme.

Des racines côte-d’Oriennes

Sophie Cuffia est originaire de Corcelles-les-Arts, près de Meursault / © DR
Sophie Cuffia est originaire de Corcelles-les-Arts, près de Meursault / © DR

Sophia Cuffia a fait toute sa scolarité à Beaune. Une fois son baccalauréat en poche, elle entre en classe préparatoire littéraire à Paris, les fameuses Hypokhâgne et Khâgne. C’est au cours de sa 2e année que la jeune femme a le déclic et décide de se lancer dans la photographie. « Au début de je prenais des photos, comme ça, sans vraiment y accorder d’attention » confie Sophie Cuffia. « J’ai ressenti ce besoin de créer, je ne voulais pas devenir professeur de lettres » explique-t-elle.

Au début de je prenais des photos, comme ça, sans vraiment y accorder d’attention

Parisienne d’adoption


Elle poursuit son cursus universitaire sur Paris. Elle intègre l’école nationale supérieure Louis-Lumière puis l’université Paris-VIII. Elle achève actuellement une formation en master d’Arts Plastiques spécialité photo et art contemporain. « L’école Lumière m’a fourni un bagage technique très utile pour la photographie. Le master de Paris-VIII, lui, me donne des connaissances plus théoriques sur la photo et l’art en général » détaille Sophia Cuffia.

Des photos vernaculaires


Les photos primées aux Canson Art School Awards ne sont qu’une partie de son travail. « Ce sont des photos qu’on pourrait qualifier de vernaculaires, mais j’ai d’autres projets. Je travaille notamment sur la mémoire en re-création avec portraits de mes proches. J’aime cette idée d’associer des photographies de membres de ma famille dans des lieux liés à mon enfance » explique la jeune femme.

Ses photos sont influencées par le travail d’artistes tels que Jean-Louis Garnell, Nigel Shafran, Doug Dubois ou Ed Alcock.

Artiste ou journaliste


Pour le moment, Sophie Cuffia ne vit pas de son travail. « Mais c’est mon objectif » confie-t-elle. « Avec cette exposition à Paris, il est possible que je commence à recevoir des propositions » poursuit la jeune femme. Si elle préfère la photo artistique, Sophie Cuffia ne s’interdit pas de se tourner vers le journalisme photo : « je ne veux pas faire de reportages, mais pourquoi pas travailler sur des portraits ».

Les photographies de Sophie Cuffia Exposées à la galerie 59Rivoli


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus