Crues en Bourgogne : à Venarey-les-Laumes, des rues inondées par... du sang

Avec la montée des eaux en cours depuis le week-end de Pâques, les inondations ont fait remonter dans les canalisations du sang, en provenance de l'abattoir de Venarey-les-Laumes en Côte-d'Or.

Les rivières pourpres. À Venarey-les-Laumes (Côte-d'Or), les habitants ont eu deux mauvaises surprises ce mardi 2 avril : d'abord, la crue de la Brenne et de l'Oze... puis une découverte morbide dans les rues inondées. Une couleur rougeâtre dans l'eau, une odeur pestilentielle : du sang, mêlé aux eaux de la rivère.

"Le sang va infiltrer les murs"

"Ça pue, c'est en train de polluer nos habitations !" peste Marise, une riveraine rencontrée par France 3 ce matin. "Les personnes les plus proches des bouches d'égout vont avoir du sang dans leurs habitations. Ça va infiltrer les murs... On ne se débarrasse pas de l'odeur du sang comme ça !"

Le maire de Venarey, Patrick Molinoz, confirme à France 3 que ce sang provient de l'abattoir Bigard, situé sur la commune. "Nous nous sommes rapprochés de l'ARS, de la préfecture et de la direction départementale de la protection des populations, pour que l'on puisse revenir à une situation sanitaire correcte dans les prochains jours", confie l'élu. Il s'agira aussi de comprendre ce qui a provoqué la fuite du sang dans le circuit d'évacuation des égouts.

Contacté par France 3, le groupe Bigard n'a pas été en mesure de nous apporter une réponse dans l'immédiat.

► Avec Héloïse Géranton et Christophe Gaillard

Ailleurs en Bourgogne, le niveau d'alerte reste rouge en Saône-et-Loire et dans l'Yonne ce mardi 2 avril. La Côte-d'Or et la Nièvre sont en orange. À Dijon, plusieurs riverains ont subi la crue de l'Ouche, qui ne se produit en moyenne qu'une fois par décennie. La capitale des Ducs, tout comme Montbard et Semur-en-Auxois (entre autres) demandent la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.