• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Affaire Grégory : une confrontation entre Murielle Bolle et son cousin aura lieu le 28 juillet

Cour d'appel de Dijon
Cour d'appel de Dijon

Une confrontation entre Murielle Bolle, témoin clé du meurtre de Grégory Villemin, et un de ses cousins, dont le témoignage récent a été déterminant dans sa mise en cause, aura lieu le vendredi 28 juillet à Dijon.

Par avec AFP

"Nous avons reçu une convocation", a déclaré Me Jean-Paul Teissonnière avec "satisfaction". Le face-à-face aura lieu "à partir de 14 heures" devant la présidente de la chambre de l'instruction de Dijon, chargée de l'enquête.

L'autre avocat de Murielle Bolle, Me Christophe Ballorin, avait annoncé un peu plus tôt son intention de "déposer plainte pour faux témoignage et dénonciation calomnieuse" contre ce cousin, qui selon lui répand un "tissu d'inepties".


Lundi 10 juillet, la défense déposera également une demande de remise en liberté pour Murielle Bolle. En grève de la faim depuis jeudi, elle a déjà obtenu une nouvelle cellule avec douche, ce qui lui évite une partie des trajets au sein de la prison et "des insultes, des cris de haine, des menaces de mort" de la part d'autres détenus de la prison où elle est incarcérée.


Sa rétractation, il y a plus de 32 ans, après son témoignage accablant son beau-frère Bernard Laroche pour le rapt de Grégory, 4 ans, retrouvé mort dans la Vologne, est au coeur des investigations. Murielle Bolle a été mise en examen pour “enlèvement” et placée en détention à Dijon. 
La  déposition de son cousin vient conforter la thèse de violences familiales ayant conduit à la volte-face de Murielle Bolle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le laboratoire Boiron à Belfort

Les + Lus