Affaire Grégory : la justice autorise Marcel Jacob à rentrer chez lui

La chambre de l'instruction de Dijon a autorisé Marcel Jacob à regagner son domicile mercredi 20 décembre 2017. Le septuagénaire est mis en examen avec son épouse pour le rapt mortel de leur petit-neveu Grégory Villemin en 1984.

Par B.L.

"J'espère que le couple Jacob fêtera Noël en famille", déclarait il y a quelques jours Me Stéphane Giuranna, l'un de leurs avocats. Un souhait qui sera exaucé. Jean-Jacques Bosc, procureur général de Dijon, a annoncé que Marcel Jacob, 72 ans, allait pouvoir regagner son domicile. Il y a un mois sa femme Jacqueline avait déjà bénéficié de cette mesure. 

Le couple Jacob est soupçonné d’avoir enlevé son petit-neveu Grégory retrouvé mort, noyé dans une rivière pieds et poings liés en 1984.
Les époux ont été mis en examen il y a six mois. Après un bref séjour en prison, ils avaient été placés sous contrôle judiciaire, avec obligation de résider séparément et loin de leur domicile d'Aumontzey, dans les Vosges.


"Marcel Jacob est autorisé à regagner son domicile"

Ce matin, l'audience a débuté en fin de matinée pour prendre fin vers 12h30. La décision des magistrats a été connue un peu après 16 heures.
"Marcel Jacob est autorisé à regagner son domicile à Aumontzey et à entrer en relation avec son épouse", a indiqué le procureur général de Dijon.

Pour Stéphane Giuranna, l'avocat de Marcel Jacob, "le dossier de l'accusation s'effondre au fur et à mesure des investigations. Aujourd'hui, l'alibi, qui avait déjà été vérifié à l'époque, est de nouveau confirmé, par plus de dix personnes. la configuration des lieux démontre que Marcel Jacob et son épouse ne pouvaient pas s’absenter". La défense du couple a toujours plaidé le fait que les époux Jacob étaient au travail le jour de la disparition de Grégory Villemin. 


Affaire Grégory : la justice autorise Marcel Jacob à rentrer chez lui
Marcel Jacob peut rentrer chez lui. A l'issue d'une nouvelle audience à la cour d'appel de Dijon, la Chambre de l'instruction a accepté d'assouplir le contrôle judiciaire du grand-oncle du petit Grégory. Marcel Jacob et son épouse restent mis en examen pour enlèvement et séquestration suivis de mort.  - Le reportage d’Anne Berger, Gabriel Talon et Laurence Crotet-Beudet avec Stéphane Giuranna, avocat de Marcel Jacob

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les scolytes se développent avec la sécheresse

Les + Lus