• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Aveine, créateur du 1er aérateur de vin connecté, ouvre un bureau à Dijon

La startup Aveine, qui a créé le 1er aérateur de vin connecté, ouvre un bureau à Dijon / © Aveine
La startup Aveine, qui a créé le 1er aérateur de vin connecté, ouvre un bureau à Dijon / © Aveine

La startup Aveine a mis au point un aérateur de vin intelligent, qui permet de sublimer les arômes des vins. Aujourd’hui, elle développe une application pour mettre en relation consommateurs et professionnels du vin.
 

Par B.L.

Quel rapport entre le 1er aérateur de vin connecté et la Bourgogne ?

Nicolas Naigeon est issu d’une famille de vignerons d’Aloxe-Corton, en Côte-d’Or. Après des études dans l’ingénierie biomédicale, ce spécialiste de l’innovation en ophtalmologie, décide finalement de rejoindre le monde viticole. Il crée alors la startup Aveine, en compagnie de Matthieu Robert et Miranda Delmotte. Cette jeune pousse sera soutenue dès le départ par le réseau La FoodTech qui regroupe de nombreuses startups françaises spécialisées dans l’alimentation.


La première création d'Aveine sera un aérateur de vin connecté à une application. Sa mise au point a nécessité deux ans de travail, plusieurs levées de fonds et pas moins de six prototypes. Le résultat est là : après une période de pré-vente en 2018, 4 400 aérateurs de vin seront livrés à l’été 2019. Un objet high-tech qui coûte 449 euros pièce.
 

 

A quoi sert un aérateur de vin connecté ?

Tous les amateurs de vin le savent. Pour apprécier tous les arômes d’un vin, il faut d’abord l’aérer. Pour cela, on le verse dans une carafe ou tout au moins on ouvre la bouteille plusieurs heures avant de le déguster.

La startup Aveine a pensé à tous ceux qui voulaient pouvoir boire leur vin sans attendre. Il suffit d’ouvrir la bouteille et de poser l’aérateur sur le goulot. Puis, on scanne l’étiquette. L’application gratuite, que vous téléchargez sur votre smartphone, reconnaît aussitôt le cru grâce à sa banque de données. L’aérateur permet alors d’accélérer un processus qui en général prend plusieurs heures.

Et si jamais le vin n’est pas reconnu par l’application, celle-ci donne tout de même une estimation en fonction de sa provenance et de son cépage. La base de données peut aussi être enrichie par les retours d’expérience des utilisateurs.

 
Aveine développe une application pour mettre en relation consommateurs et professionnels du vin. / © Aveine
Aveine développe une application pour mettre en relation consommateurs et professionnels du vin. / © Aveine

 

A quoi va servir la plate-forme multimédia d’Aveine ?

Aux Etats-Unis et en Asie, l’aérateur de vin connecté Aveine a été adopté rapidement par les professionnels et les consommateurs. En France, l’outil est aussi apprécié des sommeliers, cavistes, etc. Mais, "il y a un blocage au niveau de la technologie chez le grand public", reconnaît Nicolas Naigeon.

D’où l’idée d’introduire davantage d’interactivité via l’application pour rapprocher les consommateurs des professionnels du vin. "On veut proposer davantage qu’une fiche technique sur le cru que l’on s’apprête à déguster. L’application permettra, par exemple, de vivre une descente de cave à domicile grâce à des photos postées sur Instagram, des vidéos de drones tournées par les domaines viticoles, des séances de dégustation en ligne… On pourra ainsi découvrir l'histoire du vin."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Estivan Dimanche

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer