• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Cité de la gastronomie : une nouvelle polémique autour de son financement

Cité de la Gastronomie et des vins de Dijon / © Eiffage
Cité de la Gastronomie et des vins de Dijon / © Eiffage

Lundi 24 juin 2019, le financement de la Cité de la gastronomie de Dijon a été débattu au conseil municipal. La commune a voté une subvention exceptionnelle alors que le conseil départemental se retire d'un projet par manque de dialogue.

Par Tiphaine Pfeiffer

Une nouvelle subvention

Le conseil municipal de Dijon a voté une subvention exceptionnelle de 3 millions d'euros à la Cité de la gastronomie et du vin (CIGV) ce lundi 24 juin 2019 alors que la polémique avec le conseil départemental de Côte d'or fait rage.
Cette collectivité locale n'a pas confirmé sa participation financière au projet alors qu'il était à la table des négociations dès 2015.

François Deseille, l'adjoint au maire qui pilote le projet, a affirmé lundi que le Conseil départemental s'était initialement engagé sur cette somme de 3 millions d'euros.

 
Cité internationale de la gastronomie et des vins de Dijon / © Eiffage
Cité internationale de la gastronomie et des vins de Dijon / © Eiffage


Pourtant, dès septembre 2018François Sauvadet, le président du conseil départemental, faisait savoir par communiqué de presse que cette collectivité n'avait pas vocation "à devenir le tiroir-caisse de la ville de Dijon et de la métropole".
Il réclamait, en contrepartie d'un financement, la création d'un "espace identifié "Côte d'or" où promouvoir les filières d'excellence et les producteurs locaux concourrant au repas gastronomique".


Cette décision a beaucoup fait réagir, comme Arnaud Bordes, militant au parti socialiste :
 
 

Financement du complexe cinématographique

La construction d'un nouvel équipement cinématographique, situé au sein de la Cité internationale de la gastronomie et du Vin de Dijon fait débat depuis l'origine.
Associant un cinéma généraliste et un cinéma Art et Essai, il est porté par le groupe Ciné-Alpes et le cinéma dijonnais l'Eldorado.

Le volet Art et essai du projet consiste en la réalisation de 4 salles de cinéma dédiées pour une jauge de plus de 617 places.
Le conseil municipal  de Dijon estime que le projet pourrait créer 6 emplois. 
Pour l'heure, la fermeture du cinéma Devosge (groupe Ciné Alpes) conduit au départ par licenciement ou reclassement de 4 personnes dès le 31 juillet 2019.
 

Le coût total estimé pour la construction et l’aménagement du Cinéma Art et Essai est de 4 160 000 €.
La Ville de Dijon a voté lundi 24 juin 2018 une subvention pour la réalisation de ce cinéma Art et Essai, à hauteur de 400 000 €.
 
La future cité de la gastronomie de Dijon / © cabinet d'architecture Anthony Bechu
La future cité de la gastronomie de Dijon / © cabinet d'architecture Anthony Bechu


Une cité de la Gastronomie coûteuse


La Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin est un projet économique et touristique d’envergure.

Il comprend un écoquartier, un hôtel, un complexe cinématographique et la Cité internationale de la Gastronomie et des vins.
Son coût est à la hauteur des ambitions affichées par le conseil municipal de Dijon.

L'Etat et plusieurs collectivités se sont engagés à financer l'association qui gère le projet :    
  • Région Bourgogne Franche-Comté : 5.000.000 € pour la construction du pôle culturel 
  • Ville de Dijon & Etat : 1.750.000 € pour le contenu et la scénographie des espaces muséaux
  • Ville de Dijon : 3.000.000 €  (en lieu et place du Conseil départemental de Côte d'or)
les différents espaces de la Cité de la gastronomie et du vin de Dijon / © Ville de Dijon
les différents espaces de la Cité de la gastronomie et du vin de Dijon / © Ville de Dijon


De multiples recours

Le montage du projet en 2014 avait suscité l'opposition d'une partie des élus locaux dont Emmanuel Bichot (LR).
Il avait déposé plusieurs recours devant le tribunal administratif.

Il contestait notamment une délibération du conseil municipal de Dijon du 25 janvier 2016 qui actait l'achat par la ville du site occupé par l'hôpital général et sa cession à la société Eiffage.
 


La dernière requête a été rejetée par la cour d'appel du tribunal administratif de Lyon le 28 février 2019.


Le chantier de la Cité internationale de la gastronomie et des vins devait initialement débuter fin 2016.
La première pierre des travaux sera finalement posée le 4 juillet 2019 à 18h.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus