Cet article date de plus de 3 ans

COGITECH, l’entreprise qui imagine le mobilier de luxe du futur

L’entreprise située à Marsannay-la-Côte (21) réalise du mobilier hors norme pour les plus grandes marques de luxe. Des objets relevant presque de l’œuvre d’art. Certains sont d’ailleurs exposés dans des galeries à Paris ou au Moma (the Museum of modern art) de New York.
© Cogitech

Des origines pourtant loin du luxe


Sylvain Quidant et Olivier Mesplomb sont les fondateurs de Cogitech. Les deux hommes travaillaient à l’origine dans le milieu de l’aviation. Sylvain Quidant était prototypiste et responsable de production, quant à Olivier Mesplomb il était mécanicien.

Puis un jour ils décident de créer ensemble leur entreprise dans la production de mobilier. En 2000, les deux associés fondent Cogitech avec l’aide de l’Anvar (Agence nationale de valorisation de la recherche).

Leur esprit d’entreprendre et leur passion d’innover visent d’abord le monde des transports (aviation, automobile sportive, motos). Cette motivation et leur savoir-faire vont leur amener des contrats conséquents avec par exemple Lohr Industrie (fabricant de tramways) ou encore Stratiforme Industrie (aménagement des TGV).

© Léo Bonizec - France 3 Bourgogne

2006, l’année qui va bouleverser l’entreprise

Cette année-là, le cabinet d’ingénierie Cogitech va changer totalement de domaine de production. Une grande marque de luxe leur confie un projet considérable : réaliser du mobilier et des éléments de décoration pour l’ensemble des boutiques qu’elle prévoit d’ouvrir dans le monde.

Un contrat déterminant puisque le domaine du luxe représente aujourd’hui 70% du chiffre d’affaires de Cogitech et que l’entreprise s’est fait une place de renom auprès des plus grandes marques de luxe.
 

© Léo Bonizec - France 3 Bourgogne

Dompter les matériaux pour créer le mobilier de luxe du futur

Aucun matériau ne résiste à la petite entreprise de l’agglomération dijonnaise. Le bois, les métaux, le plexiglas ou encore le verre ou les matériaux composites, Cogitech innove et invente des formes originales et hors norme. Un concept réalisable grâce au mélange des technologies numériques et d’un savoir-faire artisanal.

Aujourd’hui, la PME, qui compte une douzaine d’employés, a également réussi à se faire une place auprès des plus grands designers et galeries d’art. Parmi les designers on peut citer Ronan et Erwan Bouroullec ou encore François Bauchet. Cogitech s’expose même au Moma (the Museum of modern art) de New York et dans les galeries de Paris.

Les pièces que produit l’entreprise de Sylvain Quidant et Olivier Mesplomb sont le plus souvent destinées à l’export, principalement en Asie, en Amérique du Nord et du Sud.

Des pièces de mobilier qui font parfois penser à des œuvres d’art au vu de leur forme originale et innovante.
 

© Léo Bonizec - France 3 Bourgogne

Des labels qui renforcent la légitimité de Cogitech

En 2014, l’entreprise reçoit le label « Entreprise du patrimoine vivant ». Il récompense les sociétés au savoir-faire (artisanal ou industriel) d’excellence.

Un label qui a permis à Cogitech d’augmenter sa notoriété et de se faire une place encore plus importante dans le monde du design.
 

© Léo Bonizec - France 3 Bourgogne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie design culture art