Le DFCO signe son meilleur début de saison en Ligue 1

Après trois journées de championnat, le DFCO se trouve à la deuxième place du classement de Ligue 1, juste derrière le PSG. Un résultat inédit pour Dijon, qui vit seulement sa troisième saison de suite dans l'élite.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La saison commence bien pour Dijon. Trois matchs joués et trois victoires. Après Montpellier et Nantes, le DFCO a assommé Nice 4 buts à 0 samedi soir.

Le club bourguignon tient tête au PSG en haut du classement de Ligue 1, rien que cela, avec la même différence de but (+7), et n'est devancé par le champion sortant qu'au nombre de buts marqués (9 contre 8).
 


Cette deuxième place au classement est inédite pour Dijon. Le DFCO a seulement disputé quatre saisons en Ligue 1 et n'était jamais parvenu à ce niveau.Pour ses premiers pas dans l'élite, lors de la saison 2011-2012, Dijon était à la 14e place après trois journées de championnat. Mais le club avait terminé la saison à la 19e place, synonyme de relégation en Ligue 2.

En 2016-2017, le club était à la 15e place après trois journées, pour finir la saison un cran plus bas (16e).

La saison dernière, Dijon était en bas du classement après trois journées (18e) mais avait réussi à remonter la pente au fil de l'année. Il se plaçait à la 11e position à l'issue des 38 journées de championnat. Sa meilleure performance depuis son arrivée dans l'élite.
 


Une saison loin d'être terminée

Même si ce classement ravit les joueurs et les supporters dijonnais, le championnat ne fait que commencer. 

L'entraîneur des Rouges, Olivier Dall'Oglio, garde la tête froide. "Le classement, on le prend en photo. Ce n'est que du bonheur, on profite, a-t-il indiqué à l'issue du match contre Nice. Quand on est discipliné, on sait qu'on est concurrentiel [...] Maintenant, il va falloir être très vigilant, concernant 'l'enflammage'. Si on sort de la simplicité, de la discipline, on sera en danger."

Même état d'esprit du côté de Frédéric Sammaritano. "Nous savons d'où nous venons et que nous vivrons des moments plus difficiles. Aussi, nous allons essayer de ne pas nous enflammer, a précisé le milieu de terrain. 

"Les deux jeunes Nayef (Aguerd) et Jules (Keita) ont été décisifs. Ils se sont bien intégrés dans le groupe qui les a bien accueillis. Nous continuerons à les accompagner. Ce n'est pas toujours facile de rester calme lorsqu'on est sous le feu des projecteurs. Je n'ai pas d'inquiétudes, ce sont des bons mecs."

À venir pour Dijon, deux matchs à domicile. Le premier face à Caen le 1er septembre et le suivant contre Angers le 15. Les joueurs pourront sûrement compter sur la ferveur des supporters dijonnais pour les aider à engranger de nouvelles victoires.