​​​​​​​Dijon : Casino s’associe à Uber Eats pour livrer à domicile les clients confinés à cause du COVID-19

Illustration. / © Josselin CLAIR/PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/MAXPPP
Illustration. / © Josselin CLAIR/PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/MAXPPP

Quand on pense aux livraisons à domicile d’Uber Eats, on voit surtout les pizzas, burgers et autres plats préparés par des restaurants. Mais, en ces temps de confinement, les supermarchés Casino ont décidé de se lancer et proposent des paniers de produits indispensables.
 

Par Beatrice de Lavergne

 

L’épidémie de coronavirus COVID-19 modifie les habitudes des consommateurs

Tous ceux qui doivent rester confinés chez eux ont de plus en plus recours au drive pour faire leurs courses.
 Ils passent commande sur internet et n’ont plus qu’à aller chercher les produits préparés pour eux.

Une autre option s’offre désormais aux clients des enseignes Géant Casino et Casino Supermarchés : ils peuvent faire leurs courses via l’application Uber Eats et les produits arrivent directement chez eux.
La livraison est garantie dans un délai compris entre 30 minutes et 1 heure et les clients bénéficient d’une livraison sans contact, assure Casino. 
Ce nouveau service est proposé depuis le vendredi 3 avril, dans 17 grandes villes de France, dont Dijon.

Les clients ont le choix entre deux types de paniers "correspondant aux besoins actuels" :

1-Un panier « Multivitamines » contenant des fruits et des légumes cultivés par des producteurs français
Pour 25 euros, vous avez 8 produits (concombres, salades, deux sachets de 4 pommes, des pommes de terre, des tomates grappe, des bananes et des fraises)

2-Un panier « Les Indispensables » à 26 euros : à l’intérieur on trouve 15 produits de base (4 conserves de légumes, des biscottes, du thon, du papier toilette, du café, du riz, des pâtes, de la sauce tomate, de la purée, une tablette de chocolat, des compotes et des gâteaux au chocolat).

 
© Pixabay
© Pixabay

 

Les consommateurs plébiscitent les circuits courts

L’annonce du confinement a été suivie d’un rush dans les grandes surfaces. Mais, depuis, la tendance s’est inversée et les hypermarchés enregistrent des baisses de fréquentation.

Avec les règles de confinement, les consommateurs préfèrent les courts déplacements à pied, ce qui favorise les petits supermarchés et les commerces de proximité.
 En effet, seulement 6% des Français vivent à moins de 5 minutes d'un hypermarché - qu'on trouve majoritairement en périphérie des villes.

Les clients évitent aussi les très grandes surfaces par peur d’être contaminés par le coronavirus en côtoyant du monde dans les allées du magasin.

Dans ce contexte, les drive et les livraisons à domicile connaissent également un grand succès.

Enfin, les grandes surfaces sont aussi délaissées au profit des circuits courts comme les drive fermiers, La Ruche qui dit oui, les AMAP qui voient la demande exploser.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus