• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : une convention cadre signée entre le Musée des Beaux-Arts et le Musée du Louvre

Jeudi 16 mai le maire de Dijon François Rebsamen et le Président-Directeur du Louvre Jean-Luc Martinez ont signé une convention cadre entre le Musée du Louvre et le Musée des Beaux-Arts de Dijon / © France 3 Bourgogne
Jeudi 16 mai le maire de Dijon François Rebsamen et le Président-Directeur du Louvre Jean-Luc Martinez ont signé une convention cadre entre le Musée du Louvre et le Musée des Beaux-Arts de Dijon / © France 3 Bourgogne

Le salon Condé a servi d'écrin pour la signature de cette convention. Un moment solennel qui marque le début d'un partenariat renforcé entre le Musée du Louvre et le Musée des Beaux-Arts de Dijon.

Par Caroline Jouret

C'est avec une mine réjouie et une certaine fierté que François Rebsamen a pris la parole devant la presse, avec Jean-Luc Martinez à ses côtés, pour présenter les objectifs de cette convention passée avec le Musée du Louvre. " Nous voulions l'impressionner, lui montrer ce que le musée est devenu" a t-il dit dans un sourire communicatif.
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

"Nous partageons deux ambitions : développer la culture scientifique et technique. Nous voulons profiter de l'expérience du Louvre pour mettre en place des groupes de travail afin de mettre en place des commissariats d'exposition partagés".

Notre seconde ambition est d'ouvrir la culture au plus grand nombre avec la volonté de conquérir de nouveaux publics. Nous le faisons déjà, a dit François Rebsamen, en accueillant par exemple les écoles, mais nous souhaitons faire encore mieux en nous inspirant en la matière de ce qui est fait au Louvre". 
 

 Le Président-Directeur du Louvre, Jean-Luc Martinez a, pour sa part, commencé par dire à quel point il a pris plaisir à visiter le musée en plein effervescence avant l'inauguration. "Porter un projet pendant tant d'année pour en arriver à ce moment là, c'est un travail exceptionnel" a t-il souligné. "Le résultat est un ensemble très cohérent entre l'extérieur du Palais des ducs et l'intérieur du Musée des Beaux-Arts". 

"Les collections du Musée du Louvre appartiennent à tous les Français, c'est une particularité française suite aux saisies révolutionnaires" a t-il poursuivi. "Environ 35 000 oeuvres sont conservées au Louvre, et le même nombre dans les franchises du Louvre en région".

"Les relations entre le Musée des Beaux-Arrts de Dijon et le Louvre sont anciennes. La convention va permettre de faire encore mieux que par le passé". Et de rappeler que : "Dijon est terre de culture puisque le Musée des Beaux-Arts a accueilli une école de dessin dès le 18e siècle".

"Dans cette droit ligne, il est pertinent de continuer à accueillir des artistes tel que le peintre dijonnais Yan Pei-Ming avec l'exposition en place pour la ré-ouverture du Musée et jusqu'au 23 septembre 2019, L'Homme qui pleure. Yan Pei-Ming a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome, et les musées ont d'abord été les maisons des artistes". 

Le Président-Directeur du Louvre a poursuivi : "Le Musée des Beaux-Arts présente beaucoup de choses qui nous intéressent. Ce musée attire un public nombreux. Le Musée du Louvre reçoit 10 millions de visiteurs par an. Malheureusement on sait que 60% de nos concitoyens ne franchissent pas les portes des musées. Que ce soit des jeunes ou des retraités. Il faut réveiller le goût de ce public pour la culture et aller le chercher".

Deux pistes ont été évoquées : miser sur le numérique et viser une dimension Européenne des oeuvres incluant le Moyen-Âge et la Renaissance. "Il faut faire du Musée ce pour quoi il a été créé : un lieu où on vient en famille, entre amis, où on peut se confronter à la culture, prendre un verre et discuter, un lieu de débat". 

Enfin, Jean-Luc Martinez a annoncé "une grande journée dédiée à la rénovation du Musée des Beaux-Arts de Dijon le 26 juin 2019 à l'auditorium du Louvre pour montrer au public parisien et international qui fréquente musée toute l'actualité ici à Dijon".
 





 

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus