INSOLITE. Mais qui est ce Dijonnais qui a fait chavirer le cœur d'une Tahitienne à New York ?

Tepapanui, une Tahitienne de 27 ans, est à la recherche de l'homme pour qui elle a eu un coup de foudre fin décembre à New York. Il s'agit d'un Dijonnais, rencontré près de la statue de la Liberté.

À un mois de la Saint-Valentin, c'est une belle histoire qui pourrait se concrétiser grâce aux réseaux sociaux. Tepapanui Erena, une Tahitienne de 27 ans, remue ciel et terre pour tenter de retrouver l'homme pour qui elle a eu un coup de foudre lors d'un voyage à New York fin décembre.

"On a discuté de la moutarde de Dijon, des vignes"

Pendant les fêtes de fin d'année, Tepapanui, manager d'une épicerie fine à Tahiti, passe ses vacances à New York avec son frère. "Noël à New York, ça a toujours été un de mes rêves d'enfance", confie la jeune femme, contactée par France 3 Bourgogne. Le 27 décembre, le frère et la sœur décident d'aller voir la statue de la Liberté, sur Liberty Island. C'est en faisant la queue qu'elle fait "la" rencontre.

"Derrière nous, on entendait parler en français. On se retourne, le sourire aux lèvres, suivi d'un bonjour. On est toujours super contents de croiser des Français à l'étranger." Elle engage alors la conversation avec cet homme, accompagné de sa fille, et le "feeling" passe tout de suite.

"La conversation se fait tout naturellement."

Ils commencent à parler météo, "on sortait de quelques petits jours à -17°C dus au blizzard du Nord, puis on disait qu’il faisait trop chaud à Tahiti et que ce froid nous faisait du bien", puis se mettent à discuter du voyage à New York, de leurs origines respectives. Lui habite dans la région de Dijon et explique qu'il a vécu outre-mer par le passé. "On a discuté de spécialités culinaires de nos régions, évidemment la moutarde de Dijon, il parlait des vignes, et de notre côté, notre fameux poisson cru au lait de coco.

Au fil de la discussion, la file d'attente avance jusqu'au ferry qui permet de se rendre sur Liberty Island. "Il y a du monde, tout le monde se bouscule." L'homme part à l'étage du bateau, Tepapanui reste en bas avec son frère. "Avec l’émerveillement, je n’y pense plus, je profite du moment, d’être là." Elle profite de la traversée et de la vue.

"On descend tous sur Liberty Island et là, il y a encore plus de monde. Et je ne l’ai plus revu, du tout."

C'est ainsi que Tepapanui perd la trace de son mystérieux Bourguignon. Elle n'a que quelques informations sur cet homme. "Papa séparé si j'ai bien compris, il était avec sa jeune fille Lily, si ma mémoire est bonne. La quarantaine environ, ayant vécu dans les territoires d'Outre-Mer. Je dirais 1m78, un charme et un charisme marquant, cheveux poivre et sel et des lunettes..."

Aidée par de nombreux internautes

Dès le lendemain, Tepapanui tente de retrouver son coup de foudre, en postant un message sur un groupe Facebook de voyageurs à New York. "J’ai eu un coup de foudre pour un Français qui faisait la queue avec nous vers 12h, on a discuté tout le long et je l’ai perdu de vue sur Liberty Island… si à tout hasard tu es dans le groupe et te reconnais…", écrit la jeune femme. Malheureusement, l'inconnu ne s'est pas encore manifesté. En revanche, de nombreux internautes, touchés par son message, lui ont apporté leur soutien et leur aide dans cette quête de l'amour, comme en témoignent ces nombreux commentaires ! 

"Je reçois énormément de messages d'encouragement, de gentillesse, de bienveillance", assure la Tahitienne. De fil en aiguille, sa publication s'est rapprochée de la Bourgogne, relayée sur des groupes Facebook comme "Tu sais que tu viens de Dijon quand..." ou "Spotted Dijon centre ville", et par des internautes de leur côté.

La quête de la jeune femme peut sembler ardue, mais les réseaux sociaux font parfois des miracles et Tepapanui ne désespère pas. Elle dit avoir eu un "réel coup de cœur" pour ce Dijonnais avec qui elle a ressenti "un super feeling, tout simplement, et j'espère que lui aussi".

"Une passion commune pour la gastronomie en général. Des paroles simples qui ont su me toucher, sincèrement. En rentrant le soir, je reparle de lui et mon frère me fait la remarque : 'je vous vois bien ensemble, il y a une petite étincelle, il y a quelque chose…' un frère qui dit ça, c’est rare !"

Alors, si vous vous reconnaissez, ou pensez reconnaître l'un de vos proches dans cette description, n'hésitez pas à contacter Tepapanui. La magie de Noël est passée, mais la Saint-Valentin arrive à grands pas !