Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire : quelles solutions existent à Dijon ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Bourgogne
Depuis un mois dans cette ferme de Côte-d'Or, on propose aux clients des paniers "anti gaspi".
Depuis un mois dans cette ferme de Côte-d'Or, on propose aux clients des paniers "anti gaspi". © France Télévisions

Depuis deux ans, le 29 septembre est la journée internationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Des "paniers anti-gaspi" aux "doggy bag" en passant par les applications pour smartphone, des solutions existent à Dijon.

À la ferme de Breuil à Fénay (Côte-d'Or), c'est toujours comme ça. Des fruits et légumes un peu décatis sur les bords trouvent toujours preneurs. Mieux, depuis un mois ils sont mis en valeur par des paniers spéciaux "anti-gaspi". Ce mercredi 29 septembre, journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture, tous les stocks ont été vidés en une seule matinée.

"Le panier anti-gaspi ça ne laisse pas le choix"

Une idée de Fanny, la gérante : on pourrait les vendre tels quel mais si on vendait les produits seuls malheureusement ça se vend moins. Les gens qui regardent le produit seul parmi les autres vont avoir tendance à choisir les plus belles courgettes et laisser de côté les moins belles. Le panier anti gaspi ça ne laisse pas le choix mais en revanche les gens achètent quand même parce qu'ils savent à quoi s'attendre."

Chez les clients l'idée fait recette. Des produits locaux, de saison et sans gaspillage : le cocktail est idéal. "J'essaie d'apprendre à ma fille de ne pas gaspiller donc j'essaie moi aussi de ne pas gaspiller" nous explique une mère de famille.

Plus loin, c'est une boulangère et cliente régulière qui ajoute : "On est anti-gaspi. En tant qu'artisan boulanger le pain qu'il nous reste le soir on en fait des sacs de croûte que l'on donne à des personnes qui ont des animaux".

 

Des "doggy bag" pour ne rien jeter

Dans la lutte contre le gaspillage c'est aussi la loi qui évolue. Depuis le 1er juillet dernier, le Code de l'environnement oblige désormais les restaurateurs à mettre "à la disposition de leurs clients qui en font la demande des contenants réutilisables ou recyclables permettant d'emporter les aliments ou boissons non consommés sur place, à l'exception de ceux mis à disposition sous forme d'offre à volonté." 

Dans les faits, cela signifie que les restaurateurs doivent fournir un "doggy bag" à leurs clients, s'ils en font la demande. Une manière d'éviter que les restes ne soient jetés.

C'est justement avec ce même objectif qu'a été créée l'application pour smartphone "Too good to go" . Elle a fait son arrivée à Dijon en juin 2017. Elle permet aux restaurateurs de proposer leurs invendus de la journée à moindre coût.

À ce moment-là, la gérante de restaurant "Les trois lucioles" à Dijon nous confiait : "Il y a pas mal de gens qui ne connaissent pas du tout l'établissement qui ont vu ça sur l'appli qui sont venus chercher leur repas et qui sont susceptibles de revenir. Sans l'application ils ne seraient peut-être jamais venus".

Les frigos solidaires, le nouveau concept

Depuis peu, la ville de Dijon a également installé des frigos solidaires dans ses rues. Le concept est simple : déposer un frigo en libre-service devant son restaurant afin que les personnes dans le besoin se servent en produits déposés par les restaurateurs ou les passants.

Ils sont au nombre de quatre et sont accessibles dans le quartier des Grésilles, de la Fontaine-d'Ouche, du parc de la colombière et sur l'avenue du drapeau.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.