Pénurie de carburant : pourquoi la Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus touchée

La pénurie de carburant se prolonge en Bourgogne-Franche-Comté. Notre région est la plus touchée de France avec 33,1 % de ses stations qui connaissent des difficultés d'approvisionnement. C'est 13 points de plus que la moyenne nationale. Comment l'expliquer ?

La Bourgogne-Franche-Comté est désormais la région la plus touchée par la pénurie de carburant. Avec 33,1 % de ses stations qui connaissent des difficultés d’approvisionnement, à la date du mercredi 19 octobre, elle dépasse l’Auvergne-Rhône-Alpes (29,4 %) et s’élève à près de 13 points de plus qu’à l’échelle nationale (20,3 %).

Selon les informations transmises par le gouvernement sur le site prix-carburants.gouv.fr, 136 stations sont en rupture totale ce jeudi 20 octobre en Bourgogne. La Côte-d'Or et la Saône-et-Loire restent les départements les plus touchés par la pénurie, avec 37 stations hors-service, suivis l'Yonne (36) et la Nièvre (29). 2 371 sont en rupture partielle et 1 594 en rupture totale.

Avec la carte ci-dessous, vous pourrez découvrir la situation dans chaque station de la région. Vous pouvez recharger la page si elle ne s'affiche pas correctement.

Ruée vers l’or noir

En fin de semaine dernière, les stations-services ont été approvisionnées en France. Mais les utilisateurs se sont lancés dans une ruée vers l’or noir et ont assailli les pompes dans notre région, ce qui engendre une nouvelle pénurie.

► À LIRE AUSSI : CARTE ACTUALISÉE. Pénurie de carburant : 136 stations en rupture totale ce jeudi en Bourgogne, découvrez où trouver de l'essence et du gazole

Par ailleurs, la Bourgogne-Franche-Comté est alimentée par le dépôt de Feyzin dans le Rhône. Mais le site est l’un des trois à être encore à l’arrêt en France, avec la raffinerie et le dépôt de Gonfreville (Manche). "Cette raffinerie de Feyzin est particulièrement concernée par ces blocages et ces grèves. Mais il y a aussi un aspect logistique puisque nous sommes ravitaillés par le train. C'est un moyen de transport moins souple. D'autres régions ont des oléoducs ou sont alimentées par camion", détaille Franck Robien, préfet de Bourgogne-Franche-Comté. 

Pour améliorer la situation, le gouvernement a réquisitionné dix salariés du dépôt du Feyzin. Dès ce mercredi 19 octobre, 184 camions et 34 wagons de trains ont pu acheminer du carburant à partir du site. De quoi soulager la Bourgogne-Franche-Comté et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Les installations de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) ont également distribué de l’essence à la Bourgogne.

Dès que vous avez un problème sur la chaîne d'approvisionnement, les répercussions sont un peu plus lourdes et durent d'avantage dans le temps. C'est le cas pour la Bourgogne-Franche-Comté.

Franck Robine, préfet de Bourgogne-Franche-Comté

"Les approvisionnements des deux dépôts pétroliers dijonnais ont pu avoir lieu", précise dans un communiqué la préfecture de Côte-d’Or. Et en Bourgogne, la situation s’améliore légèrement ce matin par rapport à la veille, avec 10 stations de moins en rupture totale de stocks. "Ça va petit à petit monter en force et permettre de résorber la situation", nous assure le préfet de la région.

Sur les autoroutes, les stations ont leurs stocks remplis à 90 %. De quoi rassurer les automobilistes de la région alors que les vacances de la Toussaint débutent ce week-end. Pour autant, il faut encore un peu patienter une dizaine de jours pour un retour à la normale partout.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité