Gel dans les vignes en Bourgogne : la cellule de suivi « aléas climatiques » a été enclenchée

Dans un communiqué de presse, la préfecture de région annonce avoir enclenché la cellule de suivi « aléas climatiques ». Cette cellule s'est réunie pour la première fois, ce mercredi 18 mai 2016.

L’État, les collectivités territoriales, les organismes sociaux et les professionnels de la filière ont participé à cette première réunion, hier, sous l'égide de Christiane Barret, la préfète de région. Un premier bilan des dégâts a été dressé tout comme l'éventail de mesures disponibles pour venir en aide aux viticulteurs en difficultés. 

La situation de chacun étudiée

« En dehors des mesures collectives qui pourraient être mobilisées, la situation de chaque viticulteur touché sera étudiée individuellement afin qu’il puisse bénéficier de toutes les mesures qui peuvent être mises en oeuvre. L’État et l’ensemble des partenaires sont mobilisés pour accompagner les viticulteurs tout au long de la gestion de ces épisodes climatiques et de leurs conséquences sur le vignoble. Des points de situation réguliers seront réalisés avec la profession et les partenaires.», précise le communiqué de presse.

Les gelées de printemps ont malmené le vignoble bourguignon


Les gelées de fin avril 2016 avaient plongé les vitculteurs bourguignons dans le désarroi. Cet épisode, rare par son ampleur et son intensité, avait surpris plus d'un vigneron. Ce gel de printemps avait causé de gros dégâts dans le vignoble.