Hausse des exportations de vins et spiritueux français au premier semestre 2021

Dans un communiqué publié ce mardi 31 août, la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux de France indique que l'envoi à l'étranger de bouteilles produites dans les vignobles français repart à la hausse en 2021 et bondit de 42,8 % au premier semestre par rapport à l'année dernière.
Malgré la pandémie, les vins de Bourgogne se sont bien exportés en 2020 notamment sur la marché européen.
Malgré la pandémie, les vins de Bourgogne se sont bien exportés en 2020 notamment sur la marché européen. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/Alexandre MARCHI

7,25 milliards d'euros, c'est le chiffre d'affaires de l'exportation de vins et spiriteux français au premier semestre de l'année 2021. Dans un communiqué publié ce mardi 31 aôut, la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux de France (FEVS) salue la reprise de l'activité cette année avec des chiffres en forte augmentation. Par rapport à l'année 2020, les résultats financiers de l'envoi des productions hexagonales à l'étranger ont bondi de 42,8 %. Mais les professionnels, notamment en Bourgogne-Franche-Comté, restent mesurés et s'inquiètent des conséquences pour les vignes de la météo et des récents gels.

"Dans un contexte international qui demeure incertain, les exportations de vins et spiritueux français ont rebondi", salue la FEVS dans son communiqué. Si l'on compare les chiffres à ceux du premier semestre de l'année 2019, la hausse est de 8,6 %. Au total, 98,99 millions de bouteilles ont été exportées au premier semestre 2021, soit 19 % de plus que l'année dernière à la même période et 3 % par rapport à 2019.

Dans le détail, 72,1 millions de volumes de vins ont été envoyés à l'étranger, 23,4 millions de volumes de spiritueux et 1,6 millions de volumes de vermouths comme l'indique le tableau ci-dessous.

Les chiffres de l'exportation de vins et spiritueux
Infogram

Une hausse dûe aux États-Unis

Un bond que la Fédération impute à la levée des sanctions américaines sur les produits d'origine française. Pour rappel, la "taxe Trump" imposait 25% de droits de douane supplémentaires pour les importations de vins français aux États-Unis. Le 15 juin dernier, le dispositif a été suspendu pour cinq ans, prolongeant la première suspension de 4 mois décidée en mars dès l'arrivée de l'administration Biden. 

Certains importateurs basés aux États-Unis ont alors sauté sur l'occasion pour remplir leurs caisses de vins et spiritueux français. Par rapport au premier semestre 2019, les envois ont augmenté de 12 %, pour un total de 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Dans le détail, le pays arrive en tête des cinq premiers marchés des producteurs français durant le premier semestre 2021 avec 21 millions de bouteilles achetées. Viennent ensuite l'Allemagne (13,2 millions), le Royaume-Uni (8,9 millions), la Chine (6,78 millions) et Singapour (1,5 millions) selon le classement que vous pouvez retrouver ci-dessous. 

Les 5 premiers marchés de l'exportation de vins et spiritueux français
Infogram

Malgré ces chiffres positifs, la FEVS se veut prudente, en raison notamment d'une récolte 2021 fortement perturbée par les conditions météorologiques. Le froid, le gel puis les pluies en Bourgogne-Franche-Comté ont bouleversé la pousse des grappes, provoqué des maladies et retardé les récoltes de raisin. Les professionnels estiment le taux de perte dans les vignes de la région à 50 % de la production, pour des rendements historiquement bas. 

Même si pour l'heure il est impossible de déterminer les impacts de la météo sur la qualité des vins et spiritueux qui seront produits, les exportations à l'étranger lors des prochains mois mais aussi en 2022 et 2023 pourraient subir les conséquences de cette année particulière. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins culture gastronomie