Près de 2300 euros par mois en moyenne, les places sont chères dans les Ehpad de Côte-d'Or

Publié le Mis à jour le
Écrit par Agatha Njanji

L'UFC-Que Choisir a mené une enquête dans les Ehpad de la Côte-d'Or : à 2282 euros en moyenne, les tarifs restent élevés. En ce qui concerne la répartition des places, le département est plutôt bon élève comparée à la moyenne nationale.

L’Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir (UFC-Que Choisir) a réalisé une enquête sur l’accès aux EHPAD en Côte d’Or. L’attention est portée sur les EHPAD et maisons de retraite depuis le récent scandale lié aux maltraitances dans les maisons de retraite privées Orpea. 

Les chiffres résultants de l’enquête sont le cumul des données recueillies dans environ 120 établissements de la Côte d’Or. Certaines données ont été recueillies en présentiel et d’autres via les chiffres fournis par les EHPAD. 

Des prix élevés qui alertent

L’analyse des tarifs prend en compte les établissements publics, privés et associatifs. D’après l’UFC-Que Choisir, le coût moyen d’une place en EHPAD en Côte d’Or s’élève à 2 282€ par mois. Soit quelques dizaines d’euros de plus qu’à l’échelle nationale. Dans les départements limitrophes comme la Saône-et-Loire par exemple, le coût moyen est d’environ 2 046€ par mois. 

La moyenne est haute à cause des établissements privés avec un tarif moyen à hauteur de 2 914 euros contre 1 936 euros pour les EHPAD publics et 2 392 pour les associatifs. Pour contextualiser, la part des maisons de retraites privées en Côte d’Or est de 18 %, inférieure donc à celle nationale de 23 %. 

Face à ces prix, l’UFC-Que Choisir souhaite qu'un plafonnement des évolutions tarifaires des EHPAD privés soit fixé.

On voudrait que les tarifs des structures privées s’alignent sur ceux des publiques, et non l’inverse

Pierre Guille, chargé de communication pour l'UFC-Que choisir

D’autant plus qu’une personne séjournant en EHPAD public est davantage éligible aux aides telle que l’ASH (Aide sociale à l’hébergement) comparée à une personne séjournant en établissement privé.

L'UFC-Que Choisir requiert une obligation de proposer "un nombre suffisant de places éligibles à l’ASH" dans les maisons de retraite privées.

La répartition des places

L’analyse porte également sur la répartition des places. On comptabilise en tout 6 324 places dans le département de la Côte-d’Or.  Avec une offre de 120 places pour 1 000 personnes âgées de plus de 75 ans contre 102 à l’échelle nationale, la Côte d’Or est plutôt bonne élève. En Côte d’Or, 79 % des personnes très dépendantes bénéficient d’une place en EHPAD et comparé à la moyenne nationale, c’est 11 points de plus puisqu’elle est de 68 %.

Il est vrai que le bilan de la Côte d’Or est plutôt positif comparé à la situation nationale. En revanche, l’UFC-Que Choisir réclame que la création "des nouvelles places en EHPAD se fasse essentiellement dans les structures publiques.

Par ailleurs, l’UFC-Que Choisir met en place des représentants des usagers dans les conseils de surveillance en EHPAD privés et publics de Côte d’Or. Pour "améliorer les choses", ils souhaitent être présents dans les conseils de vie. "C’est là qu’on voit comment fonctionne l’EHPAD au regard des patients."