Une pénurie de pellets cet hiver ? "Ce sont les consommateurs qui ont paniqué l'an dernier"

La flambée du prix des granulés de bois est-elle derrière nous ? Sans doute, même si le prix des pellets reste encore élevé. Mais les consommateurs ne devraient pas connaître de difficultés pour se ravitailler, selon les spécialistes du secteur.

Généralement, les utilisateurs de poêles à bois ne gardent pas un bon souvenir de l'hiver 2022-2023. En pleine crise énergétique et face à la flambée des prix, beaucoup de consommateurs s'étaient rués sur les sacs de pellets, amplifiant un phénomène de pénurie qui avait touché toutes les régions.

Et cette année ? Il n'y aura pas de pénurie de granulés cet hiver, selon l'Agence de la transition écologique (ADEME). Car les tendances sont rassurantes, souligne l'agence : les consommateurs ont anticipé l'hiver, de façon raisonné et raisonnable.

50% des personnes ont acheté un trimestre plus tôt que d'habitude

Eric Vial

secrétaire générale de Propellet

Rétrospectivement, tout n'a pas tourné rond l'hiver dernier. C'est ce qu'assure l'association nationale du chauffage au granulé de bois (Propellet), pour qui la pénurie de 2022 n'en était pas une. "En 2022, 100 000 tonnes de plus ont été consommées qu'en 2021, mais nous avions produit 250 000 tonnes. Le problème qui s'est posé, c'est que 50% des personnes ont acheté un trimestre plus tôt que d'habitude et 20% au moins le double que d'habitude sur les six premiers mois de l'année. Nous n'avons pas eu de pénurie, simplement nous produisons de façon linéaire et les consommateurs ont paniqué parce qu'il n'y en avait plus à l'instant T", détaille Eric Vial, le secrétaire général de Propellet.

►À LIRE AUSSI : Chauffage au bois : les prix, eux aussi, "flambent"

Le même prix qu'en magasin

.  

Si la crise semble derrière nous et que les tarifs ont baissé, les prix restent toujours trop élevés concernant les pellets. "Mais ces prix restent très compétitifs comparativement aux énergies fossiles, comme le gaz ou encore le fioul", nuance l'ADEME.

Dans le détail, les tarifs pour les granulés de bois ont baissé passant de 13,25 € pour 100kWh à 9,36 € selon une étude du Ministère de la Transition Ecologique relayée sur le site de Gaz réseau distribution de France sur les données de juin 2023. Pour la même production d'énergie, le fioul revenait lui à 11,44 €, et l'électricité à 21,04 €.