• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : santé, le casse-tête des recrutements de l'été

Recrutement dans la santé, le casse tête de l'été. / © Gabriel Talon
Recrutement dans la santé, le casse tête de l'été. / © Gabriel Talon

L'été, une période compliquée pour les hôpitaux et les maisons de retraite. Adecco Santé propose 220 infirmiers et aides-soignants dans les établissements de santé, aussi bien publics que privés, de la région Bourgogne-Franche-Comté. 

Par Maeva Damoy

L'été est toujours un moment compliqué en termes d'organisation du travail. À Neuilly-lès-Dijon, en Côte-d'Or, une maison de retraite de l'agglomération dijonnaise s'est attaquée dès le mois de mars à la question des remplacements d'été. Tous les postes ont été pourvus en puisant dans un vivier de professionnels de santé à la retraite, d'étudiants en soins infirmiers ou en recrutant des intérimaires.

"Pour nous l'idée est d'avoir un service continu avec le même nombre de salariés quelle que soit la période de l'année. Un samedi, un dimanche, ce sont toutes les mêmes journées pour nous et on doit pouvoir faire appel à des salariés extérieurs à l'établissement", précise François Scherer, le directeur de l'Ehpad.
 
© Gabriel Talon
© Gabriel Talon

 

Un climat social tendu


Des services hospitaliers en grève, des Ehpad mobilisés. Les soignants n'hésitent plus à afficher leur mal-être en raison de sous-effectifs chroniques. L'ordre national des infirmiers rappelle que le code de la santé publique prévoit trois semaines de congés en été pour chaque agent. 

Une disposition que les budgets de plus en plus serrés des établissements ne doivent pas remettre en cause, selon son président, Hervé Génelot-Chélebourg : "La première chose que nos pairs nous disent lorsque l'on va à leur rencontre, c'est qu'ils en ont marre de devoir revenir travailler systématiquement pour combler les besoins et de ne jamais être sûrs de leur période de vacances ou de repos. Les gens s'épuisent".

C'est dans ce contexte qu'une des plus importantes sociétés d'intérim propose cet été 220 postes de soignants en Bourgogne-Franche-Comté, plus de 6 000 au niveau national. Un chiffre en hausse de 20 %.

Un reportage de Maryline Barrate, Gabriel Talon et Hugo Piquet : 
Côte-d'Or : Santé, le casse-tête des recrutements de l'été

Sur le même sujet

Stéphane Jobard s'exprime à l'issue du match

Les + Lus