Coup de froid : dans le Jura, les vignes menacées

© D. Martin
© D. Martin

Le gel revient et, avec lui, l’inquiétude des vignerons jurassiens. Comment ne pas perdre les récoltes ? A Pupillin, (39), on s’active pour affronter la nuit.
 

Par Amandine Plougoulm

Les vignes pâtiront-elles du coup de froid attendu sur l’ensemble de la France ?  Avec les douces températures de mars, les bourgeons ont commencé à sortir.
Le nouvel épisode de gel attendu ce dimanche pourrait anéantir les futures récoltes.
 

A Pupillin, on teste l'écran de fumée 

Pour éviter le scénario catastrophe, les vignerons organisent des brûlages de bottes de paille. C’est la technique dite de l’écran de fumée.
 
Brûlage de paille


Quelque 110 bottes de pailles sont arrivés ce samedi, et on été disposées à la lisière des vignes. Cette nuit, si la température descend trop bas au moment de la rosée, la paille mouillée sera brûlée. Les feux devraient être allumés aux alentours de 4h du matin. 
 
Une centaine de bottes de paille sont arrivées ce samedi, à Pupillin, dans le Jura. Elles pourront être brûlées, cette nuit, pour protéger les vignes en cas de gel. / © E. Braconnier
Une centaine de bottes de paille sont arrivées ce samedi, à Pupillin, dans le Jura. Elles pourront être brûlées, cette nuit, pour protéger les vignes en cas de gel. / © E. Braconnier


La fumée servira à protéger les bourgeons des rayons du soleil levant. C'est la première fois qu'un tel dispositif est utilisé dans le Jura. 

Les vignerons ont encore en tête le malheureux épisode d'avril 2017, au cours duquel ils avaient perdu jusqu'à 80 % de leurs récoltes. A certains endroits, les températures étaient descendues jusqu’à -20°C, anéantissant des mois de travail. 

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus