Covid-19 : malade d'Alzheimer, une septuagénaire condamnée à Vesoul pour une attestation de sortie mal datée

Une dame atteinte de la maladie d'alzheimer a été reconnue coupable de défaut d'attestation devant le tribunal de police de Vesoul. Détails. 
© Guillaume SOUVANT / AFP
L'information relatée par nos confrères de France Bleu Vesoul, samedi 5 décembre, a de quoi interroger sur le bon sens et l'humanité dans notre société moderne.

Une dame âgée de 73 ans a été condamnée par le tribunal de police de Vesoul pour un défaut d'attestation de sortie, relevé lors du premier confinement au printemps dernier, en raison de la pandémie de coronavirus.

Cette habitante de Luxeuil s'est trompée en remplissant son attestation dérogatoire de sortie, au mois de mai dernier. Elle n'avait pas indiqué la bonne date du jour lorsqu'elle s'est faite contrôler en allant faire ses courses. Erreur d'inattention ? Non. Cette septuagénaire est atteinte de la maladie d'Alzheimer et est notamment suivie par des professionnels de santé.

Sa fille est allée à la barre la représenter, face au tribunal. "La fille reconnaît beaucoup d’émotion et d’incompréhension devant cette situation. Elle s’est sans doute braquée à la barre, ce qui n’a pas facilité le dialogue avec la magistrate" précisent nos confrères de l'Est Républicain.

Malgré l'appui du maire de la commune et du procureur lors de l'audience, la justice a tranché, reconnaissant la culpabilité de la septuagénaire pour défaut d'attestation, mais avec une dispense de peine. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers confinement santé coronavirus/covid-19