Cet article date de plus de 4 ans

Dijon : les avocats décident une grève totale des audiences jusqu'au 30 octobre

L'assemblée générale du barreau de Dijon s'est réunie en séance extraordinaire ce lundi 26 octobre 2015, et a décidé une grève totale des audiences et des désignations jusqu'au vendredi 30 octobre inclus. Le bras de fer entre les avocats et la Chancellerie se poursuit.

Les avocats du barreau de Dijon entament ce mardi 27 octobre 2015 une grève totale des audiences.
Les avocats du barreau de Dijon entament ce mardi 27 octobre 2015 une grève totale des audiences. © Yoann Etienne - France 3 Bourgogne
Un mouvement de grève de l'aide juridictionnelle a débuté mardi 13 octobre 2015. Il a été voté par le Conseil national des barreaux (CNB). Les avocats protestent contre un projet de réforme du financement de cette aide qui permet aux plus démunis de défendre leurs intérêts en justice. Ce mardi 27 octobre, le mouvement se durcit à Dijon, puisque le barreau a décidé une grève totale des désignations et des audiences, et ce jusqu'au vendredi 30 octobre inclus, jour de la prochaine assemblée générale prévue à 11 heures pour décider des suites de la mobilisation. 

Une centaine d'avocats du barreau de Dijon se sont rassemblés à 11 heures ce mardi 27 octobre. Reportage de Muriel Bessard et Yoann Etienne, avec les explications de : 
durée de la vidéo: 01 min 27
Le point sur la grève des avocats à Dijon

Pourquoi les avocats sont-ils en colère ?


L'aide juridictionnelle (AJ) permet aux plus démunis d'accéder aux services d'un avocat. Le projet de réforme de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, prévoit notamment un prélèvement de cinq millions d'euros en 2016 et dix millions d'euros en 2017 sur les intérêts de fonds placés dans des caisses gérées par les avocats, pour boucler un budget en augmentation. Mais tous les représentants de la profession, le Conseil national des barreaux, le barreau de Paris et la conférence des bâtonniers, s'opposent à cette contribution financière. Ils estiment que les avocats participent déjà largement au fonctionnement de l'AJ pour laquelle ils estiment être mal rémunérés.

Comme 124 autres barreaux, celui de Dijon avait voté la grève vendredi 16 octobre 2015 pour protester contre cette réforme. Les avocats bourguignons avaient profité de la visite de Christiane Taubira, ministre de la Justice, au TGI de Chalon-sur-Saône pour manifester leur colère.

Pourquoi les avocats ont-ils voté une grève totale des audiences ?


Dans un communiqué, l'assemblée générale du barreau de Dijon explique "qu'en dépit du retrait de l'article 15 du projet de loi de finances pour 2016, faisant peser sur la profession une partie du financement de l'aide juridictionnelle, aucune proposition de la Chancellerie ne répond à la nécessité de revaloriser réellement l'indemnisation des missions et d'assurer un financement pérenne et juste de l'aide juridictionnelle."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société grève économie social