Cet article date de plus de 6 ans

Dijon: une convention unit l'Orchestre Dijon Bourgogne, l'Opéra et la Ville

Ce mercredi 24 juin 2015, une convention a été signée entre la ville de Dijon, l’Orchestre Dijon Bourgogne (ODB) et l’Opéra de Dijon.
Alain Millot, maire(PS) de Dijon, Daniel EXARTIER, président de l’Orchestre Dijon Bourgogne (ODB), et Laurent JOYEUX, directeur de l’Opéra de Dijon signant la convention qui les unit.
Alain Millot, maire(PS) de Dijon, Daniel EXARTIER, président de l’Orchestre Dijon Bourgogne (ODB), et Laurent JOYEUX, directeur de l’Opéra de Dijon signant la convention qui les unit.
Selon un communiqué de presse de la la Ville de Dijon, cette convention doit « répondre à un double enjeu : la modernisation de l’action publique et la bonne gestion des ressources financières ainsi que la construction et le développement d’actions artistiques et culturelles concertées sur son territoire. La Ville, à travers cette convention, désire s’assurer des règles générales de fonctionnement des collaborations artistiques entre l'ODB et l'Opéra dans un esprit de dialogue et de respect mutuel. »

Une programmation commune pour les 5 ans à venir

« Cette convention, établie pour une durée de 5 ans, prévoit notamment la réalisation concertée entre l'ODB et l'Opéra d'une programmation commune  lyrique et symphonique annuelle, la répartition entre les deux structures des prises en charge financières, la mise à disposition d'espaces de répétitions par l'Opéra pour l'ODB et la collaboration concernant les actions de développement culturel. »

La Ville, en tant que financeur, se pose en arbitre

En clair, la Ville de Dijon veut mettre un terme à la cacophonie qui a pu régner entre les deux institutions culturelles dijonnaises ces dernières années. En 2013, l'ODB avait jeté l'éponge sur le grand projet du Ring de Wagner mené par l'Opéra. A l'époque, le directeur de l'ensemble avait expliqué que cette collaboration allait engloutir le budget annuel de l'orchestre.

S'en est suivi une période très difficile pour l'Orchestre Dijon Bourgogne, la mairie retirant la subvention qu'il avait octroyée dans le cadre du Ring. L'ODB s'est alors retrouvé dans une situation financière qui a bien failli le faire disparaître. Pétition, manifestations et concerts, les musiciens ont cherché le soutien des Dijonnais et l'ont trouvé.

La Ville a finalement renfloué l'ensemble à hauteur de 180.000 euros en contrepartie d'une gestion budgétaire plus rigoureuse. Cette période agitée a trouvé son épilogue, en novembre dernier, avec le départ de son  directeur emblématique, Daniel Weissmann, pour l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège. 

Un reportage de Viviane Dauphoud-Eddos et Isabelle Rivierre avec :
durée de la vidéo: 01 min 29
Une convention unit l'Orchestre Dijon Bourgogne, l'Opéra et la Ville

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique opéra opéra de dijon finances économie