• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dole : Mort de Steve Maia Caniço, un rassemblement de soutien y est prévu ce soir

© Maxppp Ouest France Jérôme Fouquet
© Maxppp Ouest France Jérôme Fouquet

Mardi, c’est à Besançon qu'un rassemblement a eu lieu pour réclamer toute la lumière sur l'affaire de Steve. Ce soir, une manifestation est organisée sous forme d'une marche blanche à Dole. 

Par Catherine Eme-Ziri

 
Steve Maia Caniço, un animateur de périscolaire âgé de 24 ans, a disparu à Nantes le soir de la fête de la musique, le 21 juin, dans la Loire, en marge d'un événement musical techno organisé sur les quais. La police est intervenue pour disperser les jeunes. Très vite, cette action avec gaz lacrymogènes a été jugée responsable de la disparition de Steve.
C'est seulement lundi, le 29 juillet, que la dépouille de Steve a été retrouvée dans la Loire, cinq semaines après sa disparition.

La mobilisation 


Mardi à Besançon, une cinquantaine de personnes se sont retrouvés devant le commissariat pour réclamer la vérité sur les circonstances de ce décès.
Les Dolois se retrouvent ce soir Place Grévy. Ils veulent, eux aussi, faire pression sur les autorités pour que toute la lumière soit faite sur ce drame.
Ce rassemblement prendra la forme d'une marche blanche en soutien à Steve et à ses proches.

Cette manifestation n’a pas été déclarée en Préfecture, selon le directeur de Cabinet du Préfet du Jura, Jean-François Bauvois, joint par téléphone en début d'après-midi.

Dole rejoint ainsi d'autres villes qui manifestent en soutien à la famille et aux proches de Steve comme Dijon, Paris, Lille, Marseille...

Le Préfet de Loire Atlantique a interdit la marche blanche prévue à Nantes, demain samedi 3 août, par crainte de débordements violents.  La famille pourtant rejette tous les appels à la violence ou récupération politique.

L'enquête 


Pour connaître le déroulement de cette nuit du 21 juin et le rôle des forces de police, Christophe Castaner a demandé une enquête à l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale). Mardi, l'enquête concluait qu'il n'existe pas de lien entre l’intervention de la police et la chute de Steve et sa noyade.
Cet après-midi, vendredi 2 août, les deux juges nommés pour se charger de l’affaire ont demandé à se dessaisir du dossier.



A noter que les organisateurs de la traditionnelle Techno Parade, à Paris le 24 Septembre, ont d’ores et déjà annoncé que l’édition 2019 sera dédiée à la mémoire du jeune animateur périscolaire et fan de musique techno de 24 ans.   
 
 

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus