"1863": le média comtois qui sonne tellement 2021

C'est un projet de média culturel créé par huit étudiants bisontins qui a survécu aux changements de facs ou à la crise de la Covid. Et qui se développe même, au delà de sa mission première de chroniques artistiques, avec la sortie sur les plateformes de streaming d'une compilation de pop urbaine.

1863, média culturel créé par huit étudiants en Info-Com de Besançon se développe, lançant en streaming sur les plateformes sa première mixtape, " Tambora".
1863, média culturel créé par huit étudiants en Info-Com de Besançon se développe, lançant en streaming sur les plateformes sa première mixtape, " Tambora". © DR

Nous, on dit "compilation". Mais c'est parce qu'on est vieux, on a quand même quarante et un ans. Les millenials parlent de "mixtape". C'est la même chose, mais il faut reconnaître que ça claque plus. Ainsi, ce vendredi 8 janvier, le média culturel 1863 a donc sorti sa première mixtape: "Tambora"

Douze titres originaux sur lesquels posent quatorze artistes, certains le vent en poupe, comme Slimka ou Lala &ce, d'autres qui attendent que ça souffle, comme Jäde, Timéa, Andy Luidje ou encore Léo Germany.

Guidés par les sonorités d’Alkakris, producteur executif, ces pépites de la pop urbaine made in France ne parlent qu'aux plus pointus des amateurs de musique.

Et c'est justement l'objectif premier de la naissance durant l'été 2019 du projet 1863.

"1863, c'est la date de création du métro de Londres, le premier au monde. On s'est tout de suite dit que ça collait bien à notre projet de média "underground"!" Valentin, l'un des huit fondateur.trice.s du média bisontin est heureux de voir que la mayonnaise prend.

"À la base, c'était un projet d'étude de relations presse en deuxième année Info-Com à l'IUT de Besançon. Notre souhait était de proposer des chroniques musicales sur des artistes peu médiatisés que nous souhaitions exposer car ils nous plaisaient.

Lancé durant l'été 2019, notre média a vite trouvé sa place sur les réseaux sociaux, avec par exemple 24 000 abonnés sur Twitter ou encore 4 000 sur Instagram . Mais la chronique de musiques, c'est essentiellement pour se faire une place et un nom. À terme, notre objectif est de devenir un média global, avec création audiovisuelle, organisation de festivals musicaux et production d'albums".

Ainsi, la mixtape Tambora est le point de départ de cette nouvelle étape. Tambora, c'est le nom d'un très célèbre volcan en Indonésie, entré en fusion en 1815 et resté dans l'histoire comme étant la plus violente éruption volcanique jamais connue historiquement.

On ne va tenter aucune métaphore facile sur la symbolique volcanique et cette compilation de titres, on va juste préciser que ça commence bien pour "Tambora", Deezer et Spotify ayant inclut la mixtape dans leurs playlists. Comme quoi, les exercices d'étude, c'est toujours payant.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique