Besançon : le fondateur de Liberty Gym, suspecté de blanchiment de fraude fiscale aggravée, déjà connu de la justice

Patrick Boillin, fondateur de l'enseigne Liberty Gym, comparaissait ce mercredi 18 décembre devant la justice pour une affaire qui rappelle celle pour laquelle il est actuellement inquiété. Détails. 

Le fondateur de Liberty Gym est soupçonné de blanchiment de fraude fiscale aggravée.
Le fondateur de Liberty Gym est soupçonné de blanchiment de fraude fiscale aggravée. © France 3 Franche-Comté
Patrick Boillin, patron des salles de sport Liberty Gym, a été arrêté la semaine dernière et mis en examen. Il est suspecté de blanchiment de fraude fiscale aggravée. Il comparaissait ce mercredi 18 décembre devant le tribunal correctionnel de Besançon pour une autre affaire étrangement similaire, concernant des centres d'amincissement. Les faits remontent à une dizaine d'années.

Découvrez le reportage d'Emmanuel Rivallain et Antoine Laroche :
Le fondateur de Liberty Gym, suspecté de blanchiment de fraude fiscale, déjà connu de la justice

Interpellé mercredi 11 décembre, cet ancien athlète de fitness a été mis en examen, avec sa concubine, pour blanchiment de fraude fiscale aggravée, abus de biens sociaux, abus de confiance et organisation frauduleuse de la solvabilité. Le couple, déjà connu de la justice, sera jugé mercredi 18 décembre pour des faits similaires. 

Dans un communiqué de presse d’une page, l’enseigne a affirmé son soutien à tous les gérants des salles de sport Liberty Gym et s'est clairement désolidarisée de son PDG. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers sport