Créat'Heure : Anaïs Moreau, la tapissière d'ameublement aux tissus colorés

© Morgane Hecky - France 3 Franche-Comté
© Morgane Hecky - France 3 Franche-Comté

Anaïs Moreau nous a ouvert les portes de son atelier, situé au centre de Besançon depuis septembre 2017. Cette passionnée d’ameublement fonctionne au coup de coeur, lorsqu'elle choisi ses tissus pour des créations ou rénove des pièces existantes. Plongez dans son univers avec nous.

Par Morgane Hecky

Après Créa-Bisontine et Betty Baker, nous avons décidé de pousser les portes de l'atelier Anaïs Moreau. Niché dans une arrière-cour de la rue Krug à Besançon, c'est ici que la magie opère. Elle fait sauter sous nos yeux les clous d'un fauteuil qui ne tardera pas à se revêtir d'un tissu aux couleurs chamarrées. Anaïs Moreau mélange avec amour tissu moderne et mobilier, en redonnant vie aux meubles qui passent sa porte. 
 

Un parcours atypique

La créatrice Franc-Comtoise est tapissière d’ameublement et a installé son atelier à Besançon en septembre 2017. La poursuite d'un parcours professionnel riche et atypique l'a mené à l'ouverture de sa petite fabrique : elle est diplômée en ébénisterie, en design et en ameublement.

Après quelques années à l'université, elle décide de poursuivre sa passion pour les arts manuels en entrant au lycée professionnel Pierre Vernotte, à Moirans-en-Montagne. Elle y suit un Diplôme des Métiers d’Arts pour y faire de la création de mobilier en ébénisterie niveau post bac. Elle s'y découvre une passion pour la matière et effectue une licence pro éco-design à Besançon, pour diversifier sa connaissance des matériaux et de la conception écologique. Anaïs Moreau découvre la tapisserie suite à un stage et un véritable coup de coeur s'opère. Elle décide de se spécialiser une dernière fois en effectuant un CAP de tapissier en siège, au lycée professionnel Georges Lamarque, près de Lyon.

La créatrice part en Italie grâce au programme Da Vinci, devenu Erasmus +, qui a pour but d'aider les jeunes diplômés qui veulent se professionnaliser à l'étranger. Véritable couteau suisse créatif après ses formations successives, elle travaille pour un petit théâtre à Brescia et réalise les décors, mais également les costumes. Cette opportunité sera suivie d’une autre en maroquinerie, ou elle s'approprie le travail du cuir, qu'elle mettra à profit en revenant à son premier amour, la tapisserie.    


Les origines de l'atelier 

L'atelier Anaïs Moreau naît le 15 novembre 2015 dans le Haut-Doubs à Labergement-Sainte-Marie, puis s'exporte à Besançon en septembre 2017. Dans une époque en constante dématérialisation, la créatrice rappelle l'importance des sens dans la décoration. Elle considère l'intérieur comme le reflet d'une personne, qui se transmet par la matière, qui passe par la vue et le toucher. 

Rien n’est dû au hasard en terme de décoration.

Éternelle curieuse, son métier lui permet d'apprendre constamment. Les meubles ne peuvent pas parler, mais il suffit de se rapprocher et d'observer pour découvrir les petits détails de l’histoire. Lorsque l'on se penche sur le travail minutieux de la créatrice, on réalise sans peine que les détails sont rois. Les styles évoluent avec la société et cet aspect historique la passionne. Les formes, la conception, le rembourrage sont autant de vestiges du passé. 

Anaïs Moreau ne fait pas de jaloux et se passionne tant pour le contemporain que le vintage. Son domaine de prédilection reste le design des années 50, qui devient plus modulable et fonctionnel. L'utilisation de nouveaux matériaux comme le métal et le plastique permet l'évolution des pratiques. Dans les artistes phares de cette periode on retrouve entre autres le couple de designers américains mythiques formé par Charles & Ray Eames et leurs chaises éponymes, ou encore le danois Arne Jacobsen  avec ses fauteuils Egg et Swan du côté du design scandinave. 

Les collaborations d'Anaïs

La créatrice a initié une collaboration avec les Bisontins de l’atelier Virgul il y a deux ans, des graphistes spécialisés dans la fabrication de papiers peints, textiles et luminaires made in France. Les motifs qu'ils proposent sont pleins de poésie et vont parfaitement sur ses sièges, d'après Anaïs. C'est tout naturellement qu'ils ont fait éditer ensemble des tissus qu’elle propose à ses clients lors d'une réfection de mobilier. 
Une prochaine collaboration est également en cours avec l'artiste dessinatrice Marianne Blanchard, qui mêle le dessin, le collage, le découpage et la dentelle pour illustrer ses thèmes inspirés de la nature. Les deux créatrices, qui ont toutes les deux été exposées à la Petite Manufacture à Besançon vont collaborer ensemble sur un siège.  

Un univers coloré et chaleureux 

Anaïs Moreau a pour mission de redonner vie aux sièges, chaises, et canapés, qui passent la porte de son atelier. Elle a su diversifier son activité en travaillant également les décors de fenêtres comme les voilages, et réalise des prototypes en partenariat avec des étudiants. Elle a également décidé de se lancer dans la création de zafus, des coussins imaginés pour le yoga.  Lorsqu’elle débute la pratique de ce sport de méditation sa professeure lui conseille de s’acheter un zafu, un coussin sur lequel venir s’installer en position assise. Anaïs réalise sa propre création, à partir de chutes de tissu d’ameublement provenant de son activité professionnelle. Le succès est immédiat dans son cours, et une petite production débute, en développant même de nouvelles formes. A cours de chutes de tissu, la créatrice décide de travailler la wax, un tissu africain qu’elle trouve coloré et vivant. Un contraste saisissant avec les autres coussins de yoga qu’on peut trouver en ligne dans des couleurs neutres et unies. Anaïs imagine la zénitude en couleurs, qu'elle essaye de transposer dans ses créations.Formée à la conception écologique, elle a décidé d'utiliser de la balle d’épeautre bio  pour le rembourrage de ses coussins qui sont 100% déhoussables. Elle y ajoute également une touche de lavande, pour apporter un côté apaisant par l'odeur qui s'en dégage. La créatrice fonctionne au coup de coeur lorsqu'elle travaille, mais également quand elle vend. Pour Anaïs transmettre sa passion aux clients est d'une importance capitale, pour qu'ils puissent par la suite s'approprier ses créations.
 

Le parcours d'Anaïs Moreau vous intéresse ?

Lycée professionnel Pierre Vernotte à Moirant en Montagne :  Diplôme des Métiers d’Arts, création de mobilier en ébénisterie niveau post bac.
Licence pro éco-design à Besançon, pour diversifier sa connaissance des matériaux et de la conception écologique.
CAP tapissier en siège au lycée professionnel Georges Lamarque, près de Lyon.

Sur le même sujet

Les + Lus