Gastronomie : Les biscuits de Montbozon seront désormais fabriqués à Besançon

Après plus de deux cents ans de fabrication en Haute-Saône, le propriétaire actuel de la fabrique Lanternier a décidé de délocaliser la production du biscuit à Besançon d'ici avril 2021. Une boutique, avec les fameux sachets de biscuits en vrac, devrait subsister au centre de Montbozon. 

Le biscuit était fabriqué à Montbozon depuis que le cuisinier de Louis XVI y avait légué la recette en 1795.
Le biscuit était fabriqué à Montbozon depuis que le cuisinier de Louis XVI y avait légué la recette en 1795. © Clément Jeannin/France 3 Franche-Comté

C'est une gourmandise à la croisée du biscuit à la cuillère et du massepain. Une douceur moelleuse dont on dévore facilement les cinq exemplaires d'un paquet, quand ce n'est pas la boîte toute entière. C'est aussi l'un des joyaux du patrimoine gastronomique haut-saonois. 

La légende raconte que le cuisinier de Louis XVI, en repos dans la cité de Montbozon après la mort de ce dernier, a offert aux habitants pour les remercier de leurs bons soins, la recette de ce biscuit servi uniquement à la cour à l'époque. De là vient son surnom "le dessert des Rois, le roi des desserts".  Le brevet sera déposé officiellement au Tribunal de commerce de Vesoul en 1857. Depuis, des millions de ces friandises sont sortis des fours du village.

Oui, mais voilà, le propriétaire actuel de la biscuiterie Lanternier, Francis Damy a décidé de mettre un point à cette histoire. Déçu par le chiffre d'affaires du nouveau site de fabrication/boulangerie ouvert à la sortie du village il y a quelques années, il a décidé de changer de stratégie. Les biscuits seront désormais produits à Besançon, regroupés sur le même site que la biscuiterie Billiotte, rachetée, elle, en 2018 par Francis Damy. 

La déception des Montbozonais

C'est par l'un des cinq employés de la biscuiterie, que le maire (SE) Jean-Yves Gamet a appris la nouvelle il y a deux mois. Il a ensuite demandé un rendez-vous officiel avec le fabricant. Celui-ci (que nous n'avons pas réussi à joindre) a expliqué que l'éloignement de la biscuiterie était devenu compliqué à gérer et que ses enfants, futurs repreneurs, ne souhaiteraient sans doute pas se déplacer jusqu'en Haute-Saône. 

"C'est un patrimoine, une histoire qui s'achève, quelques emplois aussi, regrette Jean-Yves Gamet. Mais on n'y peut rien...Ce que l'on espère, c'est qu'un point de vente avec les biscuits en vrac sera bien maintenu au centre du village, comme promis."

Les biscuits de Montbozon vont être fabriqués à Besançon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie cuisine culture gastronomie