"Il nous manque des bénévoles un peu partout", la banque alimentaire à la recherche de 250 personnes en Franche-Comté

La banque alimentaire recherche 250 bénévoles pour sa collecte annuelle du 17 au 19 novembre en Haute-Saône et du 24 au 26 novembre dans le Doubs et dans le Territoire de Belfort. L'organisme caritatif fait face à un cruel manque de denrées et une hausse des bénéficiaires de l'aide alimentaire.

Dans les magasins de Franche-Comté, les gilets orange manquent à l'appel. Pour la grande collecte annuelle prévue en novembre, la banque alimentaire recherche 250 bénévoles à déployer dans les commerces de la région, Jura excepté. Cette campagne a lieu du 17 au 19 novembre en Haute-Saône et du 24 au 26 novembre dans le Doubs et dans le Territoire de Belfort.

"C'est simple : il nous manque des bénévoles un peu partout, soit à peu près 10 à 15% de notre main-d'œuvre habituelle, résume Michel Jeanin, responsable de la collecte. Certains de nos bénévoles ne peuvent plus ou ne veulent plus participer, parce qu'ils vieillissent ou qu'ils sont indisponibles."

Des équipes à créer et compléter

Souvent vêtus de chasubles orange, ces équipes de bénévoles démarchent les clients des supermarchés et épiceries pour qu'ils achètent des denrées en faveur des plus démunis.

On n'avait pas l'habitude de se poster dans les moyennes surfaces en milieu rural, mais on se rend compte qu'on doit le faire maintenant pour répondre aux besoins. (...) Dans ces magasins, nous devons créer de nouvelles équipes. Pour les grandes surfaces avec qui nous travaillons traditionnellement, il s'agira de compléter les équipes.

Michel Jeannin

responsable de la collecte de la Banque alimentaire en Franche-Comté

Ces équipes, composées de six à une dizaine de personnes par commerce, récoltent ces produits, mais représentent aussi une vitrine pour l'organisation caritative. "On est grossistes, on n'a pas de locaux comme les Restos du cœur. Donc nos bénévoles nous servent aussi à communiquer auprès du grand public," explique Michel Jeannin.

Un déficit de denrées

La banque alimentaire rencontre un autre problème : un déficit de denrée. "D'habitude, les collectes assurent des produits alimentaires et d'hygiène jusqu'à la campagne suivante, mais il nous en manque beaucoup, et de tout, pas que des produits d'hygiène. On demande même des produits de base qu'on ne demande pas traditionnellement, comme des pâtes, du riz, des conserves."

On dénombre à peu près 40% d'affluence en plus entre l'année 2022 et cette année qui se termine. De nouvelles personnes viennent profiter de l'aide alimentaire : des actifs dont le salaire ne suffit pas, et des étudiants. L'inflation a fait diminuer le reste à vivre des Français, qui rognent sur leurs dépenses alimentaires une fois les charges payées.

Michel Jeannin

responsable de la collecte de la Banque alimentaire en Franche-Comté

Sur les trois départements du Doubs, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort, la banque alimentaire alimente 90 associations. Ce sont celles-ci qui redistribuent aux 17 000 foyers bénéficiaires un peu partout sur le territoire franc-comtois (sauf le Jura).

► Si vous souhaitez donner un peu de votre temps à la Banque alimentaire, vous pouvez postuler sur le site jeveuxaider.fr ou directement sur l'adresse mail ba250.collect@banquealimentaire.org.