• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sécheresse : faut-il s'inquiéter pour le niveau du Doubs ?

L'an dernier, le Doubs avait connu un niveau de sécheresse historique, comme ici à Colombier-Fontaine. / © Lionel VADAM/MAXPPP
L'an dernier, le Doubs avait connu un niveau de sécheresse historique, comme ici à Colombier-Fontaine. / © Lionel VADAM/MAXPPP

La chaleur a ses revers. Le niveau du Doubs semble de nouveau très bas après une sécheresse historique à la fin de l'été 2018. Aux premières loges, les plaisanciers et les bateliers qui scrutent les fonds avec une légère inquiétude.

Par M.D. avec Laurent Ducrozet

Il suffit de jeter un oeil aux berges du Doubs pour remarquer que le niveau est particulièrement bas. Un constat qui ravive les inquiétudes après la longue sécheresse survenue l'été dernier. Au Saut du Doubs, à Villers-le-lac, la rivière était descendue 14 mètres sous son niveau habituel. Et à Mouthe, on scrutait avec inquiétude la source du Doubs qui n'avait jamais été aussi tarie.
 

Alors certes, le capitaine de la vedette "Le Battant" qui sillonne le Doubs à Besançon se réjouit du retour des vacanciers, venus en nombre pour le week-end pascal et ce lundi de Pâques sous le soleil... Mais il constate malgré tout que le niveau de la rivière reste bas, craignant la répétition du scénario 2018.
 
Sécheresse : faut-il s'inquiéter pour le niveau du Doubs ?
La chaleur a ses revers. Le niveau du Doubs semble de nouveau très bas après une sécheresse historique à la fin de l'été 2018. Aux premières loges, les plaisanciers et les bateliers qui scrutent les fonds avec une légère inquiétude.

"C'est assez rare, ça fait deux années de suite que l'eau, au mois d'avril, en est à l'étiage [le plus bas niveau des eaux, ndlr], remarque Aziz Radi, le capitaine. On n'est pas très loin du niveau de l'an dernier. Beaucoup de professionnels de la batellerie commencent à s'inquiéter. Je parle de Besançon, de Villers-le-Lac comme d'autres villes ou d'autres lacs en France."

 

Retour de la pluie


Mais tous les signaux ne sont pas au rouge. Les plaisanciers du port fluvial de Besançon, également habitués à arpenter la rivière chaque année, ne semblent pas voir rencontré de difficultés. "Pour l'instant, nous n'avons rien remarqué, assure l'un d'eux. Cela fait dix ans que nous naviguons ici et c'est toujours pareil." Et une seconde plaisancière d'ajouter : "je ne pense pas qu'il y ait d'inquiétude à avoir. Ca dépend des années, mais ce n'est pas alarmant non plus."

La pluie est attendue dans le milieu de la semaine en Franche-Comté... mais cela suffira-t-il a faire remonter le niveau du Doubs ? Pour l'instant, ni l'alerte, ni la vigilance sécheresse n'on été lancés dans le département.

 

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus