COVID-19. Variants sud-africains et brésiliens dans le Doubs : 3 opérations de dépistage massif prévues samedi 13 mars

La propogation des variants dans l'agglomération de Besançon préocuppe les autorités préfectorales et sanitaires. Dans les secteurs où ces variants sont présents, de vastes opérations de dépistage vont être proposées aux habitants. 

Le taux d'incidence dans le département du Jura atteint en moyenne 268 cas pour 100.000 habitants.
Le taux d'incidence dans le département du Jura atteint en moyenne 268 cas pour 100.000 habitants. © France Télévisions

Dans le Doubs, les variants se propagent. Les variants sud-africains et brésiliens sont présents dans 8% des tests positifs a indiqué jeudi 4 mars le Préfet du Doubs. L'agglomération de Besançon est particulièrement touchée. Le port du masque est généralisé depuis hier sur les communes de Besançon, Montferrand-le-Château, Quingey et Saint-Vit. 

Des opérations de dépistage grand public ont débuté dès ce vendredi 5 mars, dans le quartiers de Clairs-Soleils notamment. Une campagne massive de tests sera également menée dans les établissements scolaires où plusieurs cas de variant sud-africain et brésilien sont apparus, entraînant la fermeture de plusieurs classes en collège et lycée. 18 classes sont fermée au 4 mars dans le Doubs.

Les trois opérations de dépistage massif prévues prochainement

Les lieux et horaires précis ne sont pas encore connus indique la Préfecture du Doubs.

"On observe une croissance fulgurante de la proportion de variants étranger (anglais, sud-africain, brésilien) parmi les cas positifs à la Covid-19", a relevé il y a 24 heures la préfecture.
Le variant anglais est presque majoritaire dans le département et "les variants sud-africain et brésilien représentent désormais 8% des cas de Covid-19 dans le département du Doubs, soit deux points de plus qu'au niveau national et cinq points de plus qu'en Bourgogne-Franche-Comté", a-t-elle précisé.

Le Préfet pourrait rendre obligatoire le port du masque dans d'autres communes du Grand Besançon, des concertations sont en cours avec les élus. Actuellement, le Doubs est le département le plus touché de Bourgogne Franche-Comté. Au 4 mars, le taux d'incidence se situait à 212 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Un taux qui progresse au rythme de 10 points quotidiens ces derniers jours, se rapprochant dangereusement du taux d'incidence de 250 nouveaux cas qui placerait le Doubs dans la liste des départements sous surveillance avec des contraintes notamment en matière de fermetures des grandes surfaces de 10.000 m2. Dans 23 départements, les centre commerciaux non-alimentaires de plus de 10.000 m2 seront fermés. 

L'arrivée de vaccins Astrazeneca dans les centres de vaccination du Doubs


Dans le Doubs, 350 doses vont arriver du CHU de Besançon et de l’Hôpital du Nord Franche-Comté. Selon le député Frédéric Barbier, ces doses vont être réparties de la façon suivante
 

Comme annoncé par le Premier ministre Jean Castex, la France veut accélerer le rythme de la vaccination dès ce weekend. La Bourgogne-Franche-Comté va participer à cette phase dès ce week-end, en mobilisant les doses d’AstraZeneca encore disponibles dans les hôpitaux. “Celles-ci seront mises à disposition de centres de vaccination dès samedi. Selon les départements, cela donnera lieu à l’ouverture de nouveaux créneaux de rendez-vous en centres ou bien au rappel de patients inscrits sur liste d’attente” indique l’Agence Régionale de Santé. 

  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société