VIDEO. Les maths, une science pour tous ? Réponse avec ces archives de l’INA

durée de la vidéo : 00h01mn39s
Une quarantaine d'enfants du niveau primaire au niveau collège participe à la demi-finale régionale des championnats de France de mathématiques à Besançon. Un reportage d'Olivier Trives et Michel Jan du 16 mars 1997. ©INA

Les maths pour tous, c'est le thème choisi par l’Unesco pour la journée internationale des mathématiques mardi 14 mars 2023. L’occasion de retrouver dans les archives INA ce reportage de 1997 où les enfants sacrifient leur samedi de loisirs pour participer au championnat de France des jeux mathématiques.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ces trentenaires d’aujourd’hui se reconnaîtront peut-être dans ce reportage issu des archives de l’Institut National de l’Audiovisuel.

En mars 1997, ils sont une quarantaine de petits Comtois à participer à la demi-finale régionale du championnat de France des mathématiques à Besançon (Doubs). Filles ou garçons, ils ont tous le même objectif : se faire plaisir en résolvant des problèmes logiques. Certains d’entre eux ont tout de même le goût de la compétition et jouent pour gagner !

Ce jour-là, les exercices proposés n’ont rien à voir avec les exercices de mathématiques au sens classique du terme donnés à l’école. Comme l’explique dans le reportage, Eric Trouillot, l’organisateur du championnat en Franche-Comté, « ce sont des petits problèmes ouverts, il n’y pas de pistes de recherches, il faut chercher, chercher et chercher ! ».

Sept élèves de primaires et collégiens ont réussi à se qualifier pour la finale.

Un championnat de jeux mathématiques accessible à tous

Le championnat de France de mathématiques existe depuis 1987. Il a été créé par la fédération française des jeux mathématiques (FFJM).

Ce championnat est également international. Il s’organise dans une première phase en trois étapes nationales. Les quarts et demi-finales se déroulent dans les centres régionaux en France de novembre à mars, puis la finale en mai.
Les meilleurs sont ensuite sélectionnés pour composer l’équipe de France qui affronte les meilleurs des autres pays lors d’une finale internationale organisée dans un lieu scientifique prestigieux à la fin de l’été.
Cette compétition est ouverte aux milliers d’élèves de l’école primaire au lycée, aux étudiants et aux adultes. Son but est de faire résoudre des énigmes et problèmes en temps limité et sans calculatrice.

Pas besoin d’être une « grosse tête » pour réussir en maths. Il suffit d’être logique !

La preuve en image avec cet autre reportage de l’INA du 16 mars 1991. Ce jour-là se déroule la finale départementale du championnat des jeux mathématiques et logiques.
Même s’ils savent ce qu’est un nombre palindrome, les élèves du Doubs ne rêvent pas forcément de devenir ingénieur. Comme la plupart des enfants, ils voient leur avenir comme pompier ou cuisinier !

durée de la vidéo : 00h01mn16s
Le championnat des jeux mathématiques et de logique se déroule au collège des montjoux à Besançon. Il est ouvert à tous les élèves à partir de la 6e, qu'ils sont bons ou moins bons. Le but étant de développer le côté ludique des exercices de logique. Un reportage de Marianne Buisson et Michel Jan le 16 mars 1991 ©INA

Des exercices ludiques et logiques

Et vous alors ? Vous aimez les problèmes de baignoire et de robinet qui fuient ou bien les problèmes de trains qui se croisent ?
Lors de la demi-finale du championnat de France 1997, les enfants ont planché sur des problèmes de collectionneur de papillons, de tournoi d’échecs ou d’un partage de tartes d’anniversaire… Auriez-vous réussi à résoudre tous ces problèmes ?

► Enoncés (et solutions) de la 1/2 finale du championnat de France de mathématiques 1997.

La place des mathématiques dans l’enseignement aujourd’hui

L’étude internationale Timss en 2019, réalisée tous les quatre ans, a confirmé le niveau bas des écoliers et collégiens français en mathématiques. En CM1, les petits Français avaient les pires résultats de l'Union européenne. Et côté collège, le niveau des élèves de 4e en 2019 était celui des élèves de 5e de 1995.

via GIPHY

À l’automne 2022, le ministère de l'Éducation nationale annonce le retour des maths obligatoires pour tous les lycéens, dès la classe de première de la filière générale, et ce, dès la rentrée 2023.