Yannick Jadot candidat à la présidentielle : "Nous serons à ses côtés", se réjouit la maire EELV de Besançon Anne Vignot

L'eurodéputé Yannick Jadot a remporté la primaire des écologistes, ce mardi 28 septembre, face à Sandrine Rousseau. La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a félicité l'eurodéputé désormais candidat à l'élection présidentielle de 2022.

L'eurodéputé Yannick Jadot a battu d'une courte tête Sandrine Rousseau et gagné, ce mardi 28 septembre, la primaire des écologistes. Le favori a fait respecter son statut au second tour avec 51,03 % des quelque 104 000 voix exprimées parmi les 122 670 inscrits à ce scrutin en ligne.

"C'est une nouvelle réjouissante. Je pense que Yannick Jadot a tout à fait la carrure d'un candidat à l'élection présidentielle", a réagi Anne Vignot, maire EELV de Besançon qui avait déjà affiché son soutien à Yannick Jadot trois jours avant ce second tour.

"Il va porter un projet écologique solide pour l'avenir de notre pays et nous serons à ses côtés. C'est une évidence : on doit, ensemble, faire face aux crises économique, sociale et écologique que nous rencontrons. Les écologistes ont à cœur de répondre à ces problématiques et je pense que Yannick Jadot saura très bien le faire", poursuit-elle.

L'édile a également indiqué qu'elle pourrait s'impliquer dans la campagne du candidat écologiste.

Un scrutin serré jusqu'au bout

Lors du premier tour des primaires organisé le 19 septembre dernier, Yannick Jadot avait déjà devancé Sandrine Rousseau d'une courte tête avec 27,7 % des voix contre 25,1 %.

Ce mardi 28 septembre, Yannick Jadot s'est de nouveau imposé d'une courte marge avec 51,03 % des suffrages exprimés contre 48,97 % pour son adversaire.

Le dénouement de cette primaire écologiste ne surprend pas Anne Vignot : "Ça ne m'étonne pas que les résultats du scrutin soient aussi serrés. La campagne de Sandrine Rousseau s'est basée sur des messages forts. Je suis sûre qu'elle pourra évoquer ces questions autour des discriminations au sein de l'équipe de Yannick Jadot."

L'eurodéputé s'était déjà présenté aux élections présidentielles de 2017, mais il s'était retiré au profit du candidat socialiste Benoît Hamon.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections europe écologie les verts