"C’est un travail de toute une vie pour avoir un beau troupeau" : les éleveurs de brebis s’équipent face aux loups

Les attaques de loups sont nombreuses sur les troupeaux de moutons dans les Alpes-de-Haute-Provence. Alors pour limiter les risques encourus par leurs animaux, les éleveurs investissent. L'équipe de l'émission En terre animale a rencontré Nicolas Lions, éleveur de brebis.

Au beau milieu des montagnes des Alpes-de-Haute-Provence, Nicolas Lions, éleveur de brebis, retrouve tous les jours son troupeau avec amour.  Des moutons qu’il élève avec passion dans un environnement de carte postale, à deux pas du lac de Moustiers-Sainte-Marie. 

La passion vient de la vie avec nos moutons et de la vie avec un paysage aussi magnifique. Mais aussi avec la tranquillité, c’est ce qu’on demande être tranquille.

Nicolas Lions

Éleveur de brebis

Mais la tranquillité est parfois perturbée par des attaques de loups. Désormais, l’éleveur de brebis n’est plus jamais seul dans ses pâturages. Il est accompagné de ses deux chiens. Junior se charge de diriger, mener et regrouper le troupeau, tandis que Mia s’occupe de protéger et défendre les brebis des potentiels prédateurs, qu’ils soient chiens divaguant ou loups. Lorsqu'il a commencé son activité, Nicolas Lions a perdu quelques bêtes qui ont été tuées par des loups, et cela a été un traumatisme pour l’éleveur.

C’est un travail de toute une vie pour avoir un beau troupeau et quand, en une nuit ou deux, tout un troupeau est abîmé, tué, ça prend des mois pour les soigner. Les bêtes sont traumatisées, elles maigrissent, elles avortent, et ça, ça n’est pas considéré.

Nicolas Lions

Éleveur de moutons 

Pour lutter contre ces attaques nocturnes, l’éleveur a mis en place un système bien rodé : “On s’est adapté, le chien fait la surveillance de nuit et, le jour, le berger prend le relais.” Il a également installé des caméras qui lui signalent la présence du loup et qui le préviennent la nuit. Nicolas Lions installe un filet d’1,50 mètres électrifié tout autour du troupeau avec un deuxième grillage, qui empêche le prédateur de prendre de l’élan pour sauter vers ses proies. L'éleveur a un rapport particulier avec ses bêtes et explique : "Mes brebis représentent tout pour moi, c’est toute ma vie, elles représentent des générations de travail, on y tient."

Reportage complet à découvrir dans notre émission « En Terre Animale », dimanche 18 février à 12h55 sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté et sur la plateforme France.tv dès le samedi 17 février.