CARTE. Manifestations contre le prix des carburants : les secteurs à éviter lundi 21 mars à Besançon et Montbéliard

Publié le

Lundi 21 mars, prenez vos précautions. La circulation s’annonce perturbée dans la ville et aux entrées de ville. Taxis et poids-lourds vont manifester.

Le carburant a plus de 2 euros le litre, le prix du gaz qui s’envole ces derniers mois… Un mouvement national de protestation interprofessionnel est prévu lundi 21 mars pour protester contre la hausse des coûts. De fortes perturbations du trafic routier sont à prévoir.

150 taxis mobilisés dans le Grand Besançon

La préfecture du Doubs compte deux manifestations déclarées. Un premier rassemblement organisé par la Fédération des Taxis du Doubs (FDT25) d’environ

150 véhicules dont le départ est prévu à partir de 07h00 de la gare TGV Les Auxons.

L’itinéraire emprunté sera le suivant annonce la préfecture :

RN57 vers un parking de la zone commerciale de Chateaufarine, puis via RN57, rue Denis Papin, avec un passage devant la CPAM, rue de Dole, direction Micropolis, puis RN57 direction Beure, route de Lyon direction Besançon, tunnel sous la citadelle de Besançon, avenue de l’Helvétie, Foch, Edgar Faure, place Leclerc, avenue Siffert, rue Oudet, pont Canot, avenue de la Gare d’eau pour stationner rue Charles Nodier.

Les taxis et poids lourds dans l’action aussi sur le secteur de Montbéliard

Une quarantaine de taxis doivent se rassembler à 5h00 du matin, sur le parking « Intersport » de la zone commerciale du « Pied des gouttes » à Montbéliard. Le cortège se dirigera par l’autoroute A36 jusqu’à la gare des Auxons où il rejoindra le précédent cortège sur Besançon.

Un second mouvement, organisé par le Syndicat OTRE Bourgogne-Franche-Comté (Organisation des Transporteurs Routiers Européens) devrait rassembler 30 poids-lourds à partir de 9 heures au départ de l’aire d’Ecot, pour transiter de part et d’autre de l’autoroute. Ce rassemblement n’était pas confirmé le 18 mars en fin de journée quand la préfecture a communiqué.

Très chers carburants, les aides du gouvernement

"On va rester ici jusqu'à ce qu'on soit entendus" : pêcheurs, agriculteurs, transporteurs ou encore professionnels du secteur des travaux publics ont bloqué mardi 15 mars les dépôts pétroliers de Brest et Lorient pour dénoncer l'envolée du prix des carburants. Les dépôts sont désormais libres d’accès, mais la grogne gronde avec des opérations escargot par exemple en Bretagne.

Le gouvernement a annoncé un certain nombre d’aides pour tous ceux qui roulent, particuliers comme professionnels. Une baisse de 15 centimes à la pompe à partir du 1er avril. Cette aide va être étendue au gaz naturel véhicule (GNV) et au gaz de pétrole liquéfié (GPL), a annoncé Jean Castex lors de la présentation d’un "plan de résilience économique et social" pour faire face aux conséquences du conflit en Ukraine.