11e édition de la "fête du froid" à La Brévine ou comment les Suisses vont (encore) mettre le feu au lac

Malgré les températures positives annoncées pour le week-end, la 11e fête du froid aura bien lieu les samedi 3 et dimanche 4 février 2024 à la Brévine en Suisse. Comme chaque hiver, les Francs-Comtois seront nombreux à franchir la frontière pour plonger dans les eaux gelées du lac des Taillères.

Le soleil a fait fondre la neige et le mercure devrait encore faire un bond ce week-end mais pas de quoi refroidir les organisateurs. La 11e édition de la fête du froid se déroulera bien ces samedi 3 et  dimanche 4 février 2024 dans la vallée de La Brévine (Suisse), juste de l'autre côté de la frontière avec le Doubs.

L'an passé, l'événement avait battu un record d'affluence et attiré près de 8.000 visiteurs. Un rendez-vous très prisé des "Montagnons", comme on appelle les habitants des hautes vallées et du Jura neuchâtelois, mais aussi des frontaliers du Haut-Doubs ou Haut-Jura qui, en bons voisins, sont nombreux à faire le déplacement. Cette année, c'est une première, la fête est prévue sur deux jours. "L'objectif, ce n'est pas de faire venir encore plus de monde, assure Luca Bonnet à France 3 Franche-Comté. Mais on a vu l'an dernier qu'on avait un peu atteint les limites de nos capacités logistiques."

Plongeons glacés

Selon les prévisions, le thermomètre devrait monter à 11°C. Alors, il a fallu adapter un peu le programme des animations. "La Snow party sera plutôt une herbe party, prévient l'association "Vallée de la Brévine-Sibérie de la Suisse", à l'origine de la manifestation. Et Les chiens de traîneaux ne seront malheureusement pas présents."

On n'a plus de neige et c'est décevant. Mais attention, les prévisions météo ont toujours du mal à estimer vraiment le microclimat de la Brévine ! Le lac, lui, est toujours gelé et il faudra quand même percer des trous dans la glace pour se baigner. L'eau sera entre 0 et 2°C. Et on aura un grand soleil pour faire la fête !

Luca Bonnet, organisateur de la fête du froid.

Près de 200 personnes se sont déjà inscrites pour le désormais traditionnel plongeon dans le lac des Taillères. Quatre bains glacés sont prévus entre samedi et dimanche. Sans trembler, les courageux se jetteront par vagues de 50 dans l'eau gelée.

Le "village du froid", cette grande tente montée pour la restauration, restera comme toujours à bonne température. Cette année, 180 bénévoles au total sont mobilisés sur les rives autour de 22 chalets d'artisans et de produits du terroir, érigés pour l'occasion. Bref, la fête ne sera pas gâchée par le redoux. "L'idée de la fête, c'était de transformer ce froid qui peut rebuter les gens en une expérience intrigante, rappelle Luca Bonnet. Et je pense qu'on y est arrivé depuis toutes ces années."

"Trou à froid"

La vallée de La Brévine aurait pu devenir célèbre grâce aux belles lettres. André Gide y a en effet écrit une satire intitulée Paludes lors d'un long séjour en 1894. Il y a également placé l'action de son fameux roman La Symphonie pastorale rédigé en 1918. Mais la région est surtout connue pour un chiffre. Le 12 janvier 1987, le thermomètre est descendu ici à - 41,8°C ! La petite localité, située à 1043 mètres d'altitude, détient depuis le record de froid du pays, ce qui lui a valu le surnom de "Sibérie de la Suisse". À noter quand même qu’une température inférieure à -50 °C a déjà été mesurée en Suisse, à Glattalp en février 1991 avec -52,5 °C,  mais il ne s’agissait pas d’une station officielle MétéoSuisse.

Ce microclimat est dû à un phénomène météorologique appelé "lac d'air froid" ou "trou à froid". Selon les spécialistes, il s'agit d'endroits, souvent des vallées encaissées, où, dans certaines conditions météorologiques, l’air froid peut s’accumuler et les températures nocturnes s’abaisser en dessous de -20 °C. Du fait de la topographie ou de barrières artificielles, l'air froid "coule" vers le point le plus bas où il ne trouve aucune porte de sortie.

Ce phénomène est renforcé par l'altitude. Par exemple, Mouthe (Doubs) est situé à 930 mètres d'altitude dans le fond d'une "combe", un val en forme de large cuvette dans lequel l'air froid s'accumule en l'absence de vent. D'autres zones en Franche-Comté, présentant les mêmes particularités géographiques, connaissent également des températures très basses : la Combe du lac de Lamoura, la combe des Cives à Chapelle-des-Bois, la combe noire à Mignovillard, le plateau du Grandvaux ou encore le plateau de Maîche.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité