• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Haut-Doubs : des gilets jaunes ralentissent la circulation à la frontière suisse

Pour ralentir la circulation, une quarantaine de gilets jaunes traversent le passage piéton régulièrement. / © France 3 Franche-Comté / J-L Saintain
Pour ralentir la circulation, une quarantaine de gilets jaunes traversent le passage piéton régulièrement. / © France 3 Franche-Comté / J-L Saintain

Pour ce sixième samedi de mobilisation nationale, des gilets jaunes avaient annoncé leur intention de bloquer les frontières. Dans le Haut-Doubs, à hauteur de La Cluse-et-Mijoux, le passage en Suisse a été perturbé ce samedi matin par une quarantaine de manifestants.

Par ML et LT

C’était l’une des cibles du mouvement des gilets jaunes pour ce sixième samedi de mobilisation : les passages aux frontières. Vers l’Espagne, la Belgique ou la Suisse, des actions dans ce sens ont été menées dès le matin, notamment à La Cluse-et-Mijoux, dans le Haut-Doubs. Sur la route nationale 57, à moins d’une dizaine de kilomètres de la frontière, une quarantaine de piétons ont ralenti la circulation à partir de 9h30.
 

La technique employée : des traversées du passage piéton à intervalles très réguliers. « On bloque l’économie du Haut-Doubs, là », se félicite Christophe, gilet jaune. La semaine précédente, des préfectures, dont celle du Doubs, ont entrepris de faire cesser les actions non déclarées sur les ronds-points. D’où le nouveau type de mobilisation. « On est sur un passage clouté, sourit Emmanuel. Donc au moins on ne risque pas de se faire embarquer. »
 

Dispersion dans la matinée

 
Venus de Pontarlier, mais aussi de Besançon, les gilets jaunes ont ciblé ces points stratégiques : entre les vacanciers en route pour les stations des Alpes et les Suisses venus faire leurs derniers achats de Noël, le trafic est dense. Leur action aura duré moins d'une heure avant que les gendarmes ne leur demandent de quitter les lieux.
 

« On m’explique que passer sur un passage piéton plusieurs fois, c’est de l’entrave à la circulation, détaille Christophe. Donc les menaces tombent, garde à vue… C’est une honte. » Le groupe s'est dispersé laissant la circulation revenir à la normale. Il poursuivra sa mobilisation à Besançon ce samedi après-midi. Une manifestation y est prévue à partir de 14h.
 

Sur le même sujet

Montceau : les gilets jaunes reconstruisent leur campement démantelé

Les + Lus