• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

VIDEO. Peugeot Hérimoncourt : les salariés en grève après l'annonce de la fermeture du site

Les salariés de l'usine se sont mis en grève pour protester contre la fermeture du site. / © Fabienne Le Moing / France 3
Les salariés de l'usine se sont mis en grève pour protester contre la fermeture du site. / © Fabienne Le Moing / France 3

Les syndicats s'opposent à la fermeture de cette usine historique de Peugeot, ouverte depuis près de deux siècles. Même si la direction assure qu'il n'y aura pas de suppression d'emploi, les salariés veulent pérenniser leur site de Hérimoncourt.

Par MD avec Maxime Meunevaux

C'est toujours le choc à l'usine PSA d'Hérimoncourt, près de Montbéliard. Les 213 salariés du site sont abassourdis après l'annonce de la fermeture du site par la direction, ce mercredi 6 février. A 10h, un comité central d'entreprise (CSE) a eu lieu avec la direction de l'usine.

Les salariés ont décidé de débrayer : ils ont quitté leur ligne de production et se sont rassemblé dans la cour centrale du site. Une manière symbolique de dire leur colère et leur incompréhension après cette décision.
 

"C'est vraiment un site historique de Peugeot et fermer une usine comme celle-là, surtout pour une entreprise comme PSA avec les bénéfices qu'ils vont annoncer en février, c'est quand même grave", estime Nadia Zerkoum, représentante CGT à PSA Hérimoncourt.

"On ne veut pas de cette fermeture, on ne l'accepte pas c'est bien clair, ajoute Michael Faucompre, représentant FO. Nous, ce qu'on veut, c'est pérenniser le site donc on voudrait bien que les choses changent. Et c'est aussi un appel à la direction centrale pour qu'ils revoient leur copie."
 
Peugeot Hérimoncourt : les salariés en grève après l'annonce de la fermeture du site
>> Maxime Meunevaux et Fabienne Le Moing

 

Pas de suppressions d'emplois


Du côté de la direction, on assure qu'il s'agit d'un transfert d'activité et que tous les salariés se verront proposer un reclassement sur d'autres sites comme Sochaux, Mulhouse ou bien Vesoul. Mais à Hérimoncourt, les salariés veulent continuer de se battre pour maintenir l'activité sur ce site historique. L'un des berceaux de la famille Peugeot.
 

L'usine du Doubs, située à quelques kilomètres de Montbéliard, s'occupait du reconditionnement de moteurs usagers destinés à être revendus et réemployés dans des automobiles. Une activité qui va être transférée sur le site de Vesoul, à 80 km de là.

L'atelier assemble aussi des moteurs neufs en toute petite série, une production cependant insuffisante pour assurer sa pérénnité. Actuellement, les pièces qui doivent être recyclées arrivent à Vesoul, partent à Hérimoncourt et reviennent à Vesoul. C'est pouquoi le groupe automobile souhaiterait centraliser ses activités.

 

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus