La Grande Récré : JouéClub reprend 90 % des magasins du groupe, l'enseigne de Besançon sauvée

Vendredi 9 juin 2023, le tribunal de commerce de Paris a acté la reprise de La Grande Récré, en liquidation judiciaire, par son concurrent JouéClub. Ce dernier, présidé par le Franc-Comtois Jacques Baudoz, conserve 89 magasins sur 101, dont l'enseigne de Besançon (Doubs). La quasi-totalité des salariés reste en place.

C'était un secret de polichinelle, c'est désormais officiel. Le tribunal de commerce a rendu sa décision vendredi 9 juin dans l'après-midi : l'enseigne de jouets française La Grande Récré, en difficultés économiques, est reprise par un de ses concurrents, la chaîne de magasins bordelaise JouéClub

Après Camaïeu (liquidée en septembre), Gap France et Go Sports (qui ont aussi trouvé un repreneur) ou encore les Galeries Lafayette, c'est une nouvelle marque gérée par l'homme d'affaire Michel Ohayon qui connaît un grand chamboulement.

► À LIRE AUSSI : JouéClub change de patron, un Franc-Comtois prend les rênes

"Dès la mise en vente en janvier 2023, nous étions particulièrement intéressés. Mais nous avions quelques concurrents" annonce Franck Mathais, porte-parole de la coopérative JouéClub, joint par France 3 Franche-Comté. "Puis fin avril, lors de la mise en liquidation judiciaire, il est apparu à tous que nous avions l'offre de reprise la plus complète".

Le magasin de Besançon sauvé

Celle-ci s'élève à 50 millions d'euros. Dans le détail, JouéClub "reprend près de 90 % des enseignes La Grande Récré, soit 89 magasins sur 101" précise Franck Mathais. "Et nous conservons l'identité de cette marque. Le nom des points de vente ne change pas, le siège du groupe reste en Ile-de-France et nous gardons la majorité des salariés".

Dans le détail, 750 salariés sur 770 restent en place. Y compris les employés du magasin La Grande Récré de Besançon, seule enseigne de la marque implantée en Franche-Comté. Une volonté du président de JouéClub, Jacques Baudoz, installé dans le Doubs ? "Même si M.Baudoz à deux magasins à Pontarlier (Doubs) et un à Champagnole (Jura), le maintien du site bisontin est avant tout économique" sourit Franck Mathais. "Même si cela fait toujours plaisir de garder une enseigne dans sa région d'origine".

La cinquantaine de contrats de franchise sont également repris. "Nous conservons aussi les points de vente dans les stations Total" précise le porte-parole de JouéClub. "Mais pas ceux présents dans les galeries marchandes du groupe Auchan".

Cette reprise s'inscrit dans une volonté de "densifier notre implantation sur le territoire français" explique Jacques Baudoz. "JouéClub, c'est 290 magasins en France, présents surtout en périphérie des grandes métropoles. Avec La Grande Récré, on reprend des enseignes urbaines, bien implantée en Ile-de-France et dans les centres commerciaux des grandes villes. C'est très complémentaire".

On reprend une entreprise qui souffre. Il faut la remettre sur les rails et lui faire retrouver une place dans le cœur des clients

Franck Mathais,

porte-parole de JouéClub

Réapprovisionnements des magasins, présentation du nouveau projet aux employés, etc. Les prochaines journées seront bien chargées. "Il faut retrouver une dynamique commerciale. On va remotiver les salariés de La Grande Récré, car c'est toujours moralement compliqué de travailler dans une entreprise en liquidation judiciaire" conclut Franck Mathais. "On reprend une marque qui souffre. Il faut la remettre sur les rails et lui faire retrouver une place dans le cœur des clients".

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité