Doubs : Chamsoudine, 12 ans, va enfin pouvoir obtenir une licence de football !

Alors que son rêve était de pouvoir jouer au football avec ses camarades de Sous-Roches, le petit Chamsoudine a dû se battre pour pouvoir obtenir une licence. C'est chose faite, comme nous l'explique le président de la Ligue de football de Bourgogne-Franche-Comté.

Chamsoudine rêvait d'obtenir une licence de football amateur. Son rêve va se réaliser.
Chamsoudine rêvait d'obtenir une licence de football amateur. Son rêve va se réaliser. © France 3 Franche-Comté
"On est un club populaire, un club ouvert à tout le monde. Je ne comprends pas pourquoi lui ne peut pas avoir de licence. Ses copains ne demandent que ça, jouer avec lui le week-end" déplorait face caméra Philippe Callanquin, entraîneur à l'US Sous-Roches, club situé dans le Pays de Montbéliard. Comme tout le monde, il espèrait une réaction des instances sportives pour que "Chamsou" puisse enfin participer aux matchs avec son équipe. 

Quelques semaines après les premiers articles de presse relatant l'histoire de Chamsoudine, jeune garçon âgé de 12 ans venu en France pour ses études, et pour lequel la Fédération Française de Football refuse l'obtention d'une licence amateur de football, les choses n'avaient pas beaucoup bougé, jusqu'à ce jeudi 12 novembre.

Le précieux sésame tant attendu par le petit footballeur va pouvoir lui être délivré. Un règlement de la FIFA destiné à bloquer le "trafic" de joueurs étrangers mineurs empêchait jusqu'à présent la Ligue de foot de valider sa licence.

Chamsoudine vient des Comores. Il est arrivé en France pour suivre un meilleur cursus scolaire. Sa mère, restée là-bas, l'a confié à sa soeur et son beau-frère. Désormais accueilli par sa tante et son oncle à Seloncourt, "Chamsou" est comme beaucoup d'enfants de son âge, fan de football. Il admire Christiano Ronaldo et Killian Mbappé.

"On va lui délivrer sa licence très très vite"

"On nous autorise à lui délivrer une licence" nous a expliqué ce jeudi Daniel Fonteniaud, président de la Ligue BFC, alors que la décision venait de lui être communiquée par la Fédération Française de Football. 

"Je suis très content pour le petit jeune. On va lui délivrer sa licence très très vite. Ce sont des situations qu'on ne peut pas laisser en l'état. La réglementation était trop stricte et je me réjouis qu'on puisse l'appliquer avec plus de souplesse" témoigne Daniel Fonteniaud.

La licence de Chamsoudine portera néanmoins une restriction. "Un bon compromis" selon le président de la Ligue de football BFC. Qu'elles que soient ses potentielles capacités et qualités footballistiques, Chamsoudine ne pourra pas signer de contrat dans un club professionnel tant qu'il sera mineur. On imagine avec plaisir la joie du jeune garçon lorsqu'il a appris la nouvelle.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport justice société