"Etoile des neiges ? Quelle chanson vous voulez ?" : quand l'accordéoniste joue sous les fenêtres d'un Ephad du Doubs

Hymne à la vie, et à la solidarité. Ce jeudi 26 mars à Audincourt dans le Doubs, Dany Moureaux est venu égayer le confinement de cet établissement pour personnes âgées. Derrière les masques des soignants, aux fenêtres, le sourire est revenu pour oublier un instant la menace du coronavirus Covid-19.

L'accordéoniste Dany Moureaux venu soutenir les résidents et soignants de l'Ehpad d'Audincourt dans le Doubs.
L'accordéoniste Dany Moureaux venu soutenir les résidents et soignants de l'Ehpad d'Audincourt dans le Doubs. © Laurent Brocard - FTV
"Quelle chanson, vous voulez que je vous joue, dites-moi ?" lance Dany Moureaux aux résidents de La Résidence du Parc postés derrière leurs fenêtres. Ce jeudi de printemps est bleu et froid. Mais les notes de l'accordéoniste comtois qui a fait les beaux jours de l'émission "L'amour est dans le pré" réchauffent les coeurs.

Et voilà un "étoile des neiges" entonné à tue-tête par les résidents, et le personnel soignant venu s'aérer un instant dans la cour. Derrière les masques de protection, on devine les sourires radieux. La pression qui retombe.
 

"Le confinement, il est à l'intérieur. Alors on a décidé de faire nos animations à l'extérieur" explique Maryline Bovée, directrice de l'établissement. "Dany Moureaux, on le connaît bien, il vient régulièrement à l'Ephad du Parc, pour des animations, pour Noël. La semaine prochaine, on aura un chanteur à l'extérieur. Nous, personnels, on fait ce que l'on peut à l'intérieur, on chante, on danse, mais ce n'est pas pareil" confie-t-elle.
 
Dany Moureaux
Dany Moureaux © Laurent Brocard - FTV

"Etoile des neiges", "Je reviens chez vous", Renaud, la java bleue, du bal musette, tous les styles sont joués, même sous la fenêtre de la doyenne de 103 ans. "C'est pour vous" lance le personnel aux résidents.
 
On se fait un "étoile des neiges" version Simon et Modanais ?


Et voilà l'accordéon de Dany qui au fil des minutes passe de fenêtres en fenêtres. "On va aller voir là-bas s'il y a d'autre résidents" lance Dany Moureaux à notre caméra qui le suit à distance. Le voilà qui entonne la chanson "Le Petit vin Blanc" rendue célèbre par Maurice Chevalier. A sa sauce. Du côté de Nogent, devient du côté d'Audincourt, forcémment !
 

Du côté, du côté d'Audincourt.
Car c'est toujours pareil
Tant qu’y aura du soleil
On verra les amants au printemps
S'en aller pour fauter
Dans les bois, dans les prés
Du côté, du côté d'Audincourt

 
Epadh d'Audincourt , un accordéoniste pour réconforter les résidents confinés


Les chansons se succèdent. Le tour de la résidence se fait tranquillement. Dans cet Ehpad du Doubs, on tente de maintenir la vie, la bonne humeur malgré la menace qui gronde. Plusieurs Ehpad du département ont dépassé la barre des 10 morts. "Je reste persuaduée que le bonne humeur nous permettra de combattre ce tsunami" nous confie la directrice. "C'est très difficile pour nous les salariés, car on sait très bien que c'est nous qui véhiculons ce virus et il y a une certaine forme de culpabilité.... A la résidence du parc, on tient le coup. Nous n'avons pour l'instant personne de contaminé, il y a encore du plaisir à vivre" dit-elle.
 
En matière de sourires, il faut dire que cet Ehpad du Doubs sait y faire, avec ses résidents. En avril 2018, l'équipe d'animation avait tourné un clip humouristique sur la chanson de Zaz, je veux. Il mettait en scène des supers mamies, à qui l'on souhaite de tout coeur d'être épargnées par le méchant Covid-19. Pour maintenir le lien avec les familles dont les visites sont interdites, cet Ehpad publie régulièrement des vidéos de résidents sur sa page Facebook.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille