Montbéliard : « Le Saint-Martin » perd son étoile au prestigieux guide Michelin

Le seul restaurant étoilé du Pays de Montbéliard (Doubs) a perdu ce lundi 18 janvier sa distinction. Il ne figurera pas à l’édition 2021 du guide rouge.

Le restaurant a fermé ses portes pendant la crise sanitaire.
Le restaurant a fermé ses portes pendant la crise sanitaire. © Le Saint-Martin, Facebook

Une pancarte vêtait le fronton de ce restaurant montbéliardais depuis 11 ans. Le chef Olivier Prévôt-Carme et son équipe du « Saint-Martin » avaient décroché une étoile au guide Michelin en 2008. Mais, derrière la devanture aux briques rouges, le restaurant, qui a dû fermer en raison de la crise sanitaire, fait face à une seconde mauvaise nouvelle.

Vers midi, la cérémonie du guide Michelin n’a pas renouvelé la seule étoile de Montbéliard. L’institution installée depuis 35 ans au centre-ville se distinguait par « une cuisine riche de parfums, où le produit est roi », « une justesse des recettes, cuissons et assaisonnements ». C’est en tout cas la critique qu’en avait fait la référence de la gastronomie, l’année dernière. Le Saint-Martin reste dans les pages du guide rouge, avec la distinction L’Assiette Michelin.

Des étoilés en Franche-Comté

La Haute-Saône perd également son étoile : le Château de Vauchoux a fermé ses portes en décembre 2020, après le décès de son chef Jean-Michel Turin survenu en juillet dernier.

Il n'y a pas de nouveaux établissements étoilés dans la région, mais deux tables conservent leur distinction dans le palmarès 2021. « Mon Plaisir », à Chamesol, dans le Doubs, tient sa place dans le guide depuis 15 ans, grâce à sa cuisine du marché. Tandis que le restaurant étoilé du Territoire de Belfort, « Le Pot d’Étain », se démarque une nouvelle fois par ses plats précis.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
guide michelin culture gastronomie cuisine