• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Pays de Montbéliard : pose de la première pierre de la nouvelle clinique

Les premières pierres ont été symboliquement inaugurées ce vendredi 29 mars à 11h. / © Rémy Poirot
Les premières pierres ont été symboliquement inaugurées ce vendredi 29 mars à 11h. / © Rémy Poirot

La première pierre d'un bâtiment de plus de 5 000 mètres carrés est posée ce vendredi matin aux Gros Pierrons en face de la fromagerie du Pied des Gouttes à Montbéliard. L'ouverture est prévue à l'automne 2020. 

Par Florence Cicolella

Le projet de la future Clinique du Pays de Montbéliard comprend 60 lits pour des hospitalisations et 20 places en ambulatoire, qui verront passer plusieurs personnes dans une journée. La clinique devrait donc accueillir une centaine de patients par jour, soit 20 000 par an. 

Les soins seront principalement orientés autour des suites d'opérations, la rééducation et la prévention. C'est le groupe lyonnais Noalys qui a investi dans le secteur en partenariat bien sûr avec la ville et l'agglomération. 
 

Un projet de longue date


Voilà trois ans que la polyclinique des "Portes du Jura" a fermé ses portes dans le quartier de la Petite Hollande à Montbéliard, après sa mise en liquidation judiciaire. Elle employait 104 personnes. 

Pour qu'un nouveau projet voit le jour, il a fallu passer outre l'opposition de la clinique de la Miotte de Belfort qui projette d'installer son propre établissement à la JonXion à Meroux-Moval, et les peurs de la concurrence qu'exprimait l'hôpital médian de Trévenans. 

 
Première pierre d’une clinique très attendue dans le Pays de Montbéliard
Trois ans après la fermeture de la clinique des Portes du Jura, le projet d'une nouvelle offre de soins privée va voir le jour dans l'agglomération. Elle devrait se concentrer sur les soins de maladies chroniques et les suites opératoires. Reportage de Vanessa Hirson, Érice Debief et Emmanuel Dubuis. Avec Jean-Loup Durousset, PDG du groupe Noalys - Charles Demouge, Président de l'Agglomération de Montbéliard - Véronique Tisserand, Déléguée à l'Agence Régionale de Santé (ARS)

Sur le même sujet

Vins : pourquoi le blanc séduit de plus en plus ?

Les + Lus