• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

FC Sochaux : le chinois Wing Sang Li démissionne de son poste de président du groupe Tech Pro

Li Wing Sang toujours à la tête du FC Sochaux / © Maxppp/L'Est Républicain
Li Wing Sang toujours à la tête du FC Sochaux / © Maxppp/L'Est Républicain

Le comité directeur du groupe Tech Pro annonce dans un communiqué le départ de son dirigeant pour des raisons personnelles. Wing Sang Li est encore sur le papier président du club historique du Doubs le FCSM. Pour combien de temps encore ?

Par Sophie Courageot

Le communiqué date du 2 avril. On peut y lire que Wing Sang Li demissionne de son plein gré de son poste de direction pour des raisons personnelles non liées aux affaires du groupe chinois propriétaire du club doubiste.

Du côté du FCSM, on annonce dans un communiqué laconique diffusé ce mercredi 3 avril à 15h que "La position de Monsieur Wing Sang Li en tant que président du FC Sochaux-Montbéliard reste inchangée."

La direction du groupe Tech Pro précise que Mr Li n'a pas de désaccord avec celle-ci et que cette démission ne doit pas inquiéter le marché boursier de Hong Kong ni les actionnaires. Un successeur à Wing Sang Li doit être nommé à la tête de Tech Pro. La phase de recherche est en cours.

Le 6 juillet 2015,  le groupe chinois avait acheté le FCSM à la famille Peugeot qui souhaitait se désengager du football.

La semaine dernière, les supporters s'inquiétaient. Li Wing Sang aurait emprunté en début d'année 2018, 3 milllions d'euros au groupe chinois Nenking. Ce prêt devait être remboursé initialement le 28 août dernier, mais il semblerait que rien n'ait été fait. Ce non-remboursement pourrait faire basculer le club dans le patrimoine Zhong Naixiong, une des 300 plus grosses fortunes du pays.

Quelques jours plus tôt, nous apprenions qu'un des représentants du groupe Nenking, un français, Samuel Laurent, s'était déplacé à Montbéliard, pour rencontrer le Président de l'agglomération, propriétaire du stade Bonal. Le club avait démenti tout projet de cession à un autre propriétaire chinois.

En avril 2018, Mr Li avait effectué un rapprochement avec le Deportivo Alavés. Le club espagnol est arrivé pour s'occuper de la gestion sportive du club. Les Espagnols espéraient pouvoir racheter le club au président chinois qui n'a jamais voulu le vendre. Les dirigeants espagnols ont rebroussé chemin et ont tous quitté Bonal en fin d'année dernière.

Sochaux est actuellement 17e du classement de ligue 2 et bataille pour éviter la relégation.

Vendredi 29 mars, le président chinois du FCSM avait fait un crochet surprise auprès de son équipe en déplacement à Niort pour la 26e journée de ligue 2. Mr Li était reparti pouce levé à l'issue du match gagné par ses joueurs.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus