• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Des transports à la carte pour les habitants du Doubs central

© Denis Colle / France 3 Franche-Comté
© Denis Colle / France 3 Franche-Comté

Dans le Pays du Doubs central, un service de transports à la carte est proposé pour faciliter les déplacements entre les villages du territoire, mais aussi vers Besançon, Montbéliard ou Vesoul.

Par Marine Lesprit

Des transports à la carte pour le pays du Doubs central
Reportage de Thierry Chauffour et Denis Colle Avec Veronica Andorinha, du Service réservations PETR Doubs central, Rémy Nappey, président PETR Doubs Central et Marie-Odile Parisot
Trouver un moyen simple et rapide de rallier la gare de Besançon depuis l’une des 140 communes du Doubs central, c’est le défi quotidien du service de réservations du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural. Le transport à la demande Tadou est le résultat d’une réflexion engagée au début des années 2000. Alors que les rencontres de l’association Nouvelles ruralités ont lieu à partir de ce mercredi à Besançon, le rassemblement de communautés de communes, lui, a misé sur les transports pour maintenir une attractivité.

Via la plateforme de réservation et sur inscription, il est possible de rejoindre les villages du territoire ou le grand Besançon. « On avait des demandes pour rejoindre l’hôpital de Besançon de la part de nos anciens, souligne Rémy Nappey, président du PETR Doubs central. On a donné la possibilité de rejoindre les circuits Ginko et ensuite de l’utiliser. On a la même réflexion qui se met en place sur le pays de Montbéliard et également sur Vesoul. »
 

Marie-Odile Parisot est une utilisatrice régulière. « J’habite à Besançon, et aussi à la campagne à Ollans, explique-t-elle. J’ai perdu mon mari, qui est décédé, et je ne conduis pas. Donc si je n’avais pas ça, je ne pourrais plus venir à la campagne. Pour moi c’est vital. »  Depuis Besançon, via un bus et un taxi réservé quatre jours auparavant, le trajet ne lui coûte que 5,40 €, soit 10% du prix réel.
 

Depuis juin, une nouvelle solution a été mise en place pour les conducteurs : l’autopartage. Un véhicule est disponible en libre-service depuis la gare de Baumes-les-Dames. « Vous prenez le véhicule Citiz, vous allez faire votre visite, vous ramenez le véhicule, vous reprenez le train, détaille Rémy Nappey. Le tour est joué. » Le territoire ne compte pas s’arrêter là et souhaite aussi développer le covoiturage.




 

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus