VIDEO. Écolo et bon pour les sols, des moutons chargés de l’entretien hivernal dans les vignes du Jura

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec Quentin Carudel

Depuis quelques mois, le domaine viticole de Sainte Marie à Saint-Germain-les-Arlay dans le Jura fait pâturer 26 moutons de race Thônes-Marthod, une race savoyarde. 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Leurs silhouettes se dessinent au milieu des vignes. Poils semi-longs, museaux noirs, ces moutons savoyards broutent tranquillement sous les premiers rayons doux du printemps.

Le troupeau est arrivé en décembre, il va rester jusqu’à la mi-avril, moment où la vigne va pousser. Cet éco-pâturage a été mis en place à l’occasion d’un changement d’exploitant du domaine et d’une conversion en bio. "L'intérêt de cet éco-pâturage naturel est double. C’est à la fois de faire consommer l’herbe de la vigne par les moutons, et également de la faire piétiner, écraser par l’action des moutons pour limiter la pousse de printemps” explique Nicolas Cottier, oenologue et vigneron. La présence des animaux va également limiter les gelées de printemps sur la vigne, car l’herbe saturée d’humidité sera moins présente. Les excréments des animaux jouent le rôle de fertilisant. “Ces moutons vont avoir l’avantage d’éviter le passage d’engins mécaniques, de tasser les sols. Les moutons pèsent environ 50 kilos, et ne déstructurent pas la nature des sols” ajoute le vigneron.


Un troupeau de moutons en location

C’est une société paysagère qui loue les moutons au Domaine de Sainte Marie. “Nous avons un cheptel de 1200 bêtes avec diverses races. Initialement, les premiers moutons qu’on a mis en place ici, c’était des Solognots. On s’est rapidement rendu compte qu’ils pouvaient engendrer des dégâts sur les ceps de vigne. On a décidé de passer aux Thônes-Marthod, une race rustique qui fait moins de dégâts sur les vignes” argumente Julien Lavigne, directeur territorial Terideal pour la Bourgogne-Franche-Comté.

Ecologie : Des moutons pour désherber les vignes du Jura



Les 26 moutons savoyards ont entretenu cet hiver une grande partie des 14 hectares du domaine. Celui-ci passera en bio d’ici 3 à 4 ans. L’an prochain, le domaine va reconduire l’expérience, c'était une première dans le Jura. Cette fois-ci, les moutons devraient être loués un peu plus tôt dans la saison et retrouver la vigne dès la fin des vendanges de l'automne.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité