Economie : pourquoi la Bourgogne-Franche-Comté est une des régions les plus fragiles

Un état des lieux qui vient d’être publié recense les inégalités entre et au sein des territoires français. La Bourgogne-Franche-Comté y apparait comme étant marquée par de nombreuses fragilités économiques et sociales.

Par B.L.

►La crise s’est traduite par un véritable décrochage

La Conférence nationale des territoires a publié jeudi 14 décembre 2017 un document qui dresse un état des lieux de la France. La crise de 2007-2008 a amplifié les écarts de développement entre les territoires.
Autrement dit, selon l’endroit où ils habitent, les habitants ne disposent pas des mêmes opportunités. C’est le cas notamment pour le quart nord-est de la France, "toujours engagé dans un mouvement de transition postindustrielle".

"Que ce soit du point de vue du solde migratoire, de la couverture de l’emploi, du niveau d’éducation/qualification, de la couverture numérique ou encore de la mortalité prématurée, le centre et le quart nord-est du pays se distinguent par des fragilités", indique ce "projet de baromètre au service de la cohésion des territoires".

Ainsi, entre 2009 et 2014, le déficit du solde migratoire est apparu négatif en Bourgogne-Franche-Comté (il était positif entre 1999 et 2009).
S’agissant de l’emploi, pour la même période et à une échelle plus fine, la crise s’est traduite par un véritable décrochage : les départements de la Nièvre et de l’Yonne et presque tous ceux de la région Grand-Est perdent autour de 1 % d’emplois par an.

© CGET
© CGET

►Un taux de mortalité prématurée avant 65 ans


"Ce décrochage se vérifie également au travers des niveaux d’éducation et de qualification. La part des lycéens de seconde inscrits en seconde générale ou technologique dans les régions des Hauts-de-France et du Grand Est ou le taux de réussite au brevet des collèges en Bourgogne-Franche-Comté sont ainsi en retrait", ajoute le baromètre.

Le rapport cite aussi "deux éléments de natures totalement distinctes" qui témoignent de la fragilité de ces territoires :

-le taux de mortalité prématurée avant 65 ans est particulièrement important en Bourgogne-Franche-Comté (2 ‰ contre 1,6 ‰ en Île-de-France ou en Auvergne-Rhône-Alpes)

-le retard du taux de couverture numérique : en Bourgogne-Franche-Comté, le taux de couverture numérique est de 34,6 % des locaux en 2016, soit deux fois moins qu’en Île-de-France, région la mieux dotée.
En Bourgogne-Franche-Comté, seulement 34,6 % des locaux étaient éligibles au Très Haut Débit en 2016.


© CGET
© CGET

►Quelles sont les questions soulevées par les écarts entre les territoires ?

Ce document se présente comme la première pierre d’un travail au service de la cohésion des territoires qui doit être co-construit avec les associations d’élus. Il met en avant six questions clés :
-la réduction des inégalités
-le développement soutenable
-la qualité de vie
-la capacité de développement des territoires
-le "capital social" des territoires
-la coopération entre les territoires

Consultez le rapport intégral "Vers un baromètre au service de la cohésion des territoires"


© CGET
© CGET



A lire aussi

Sur le même sujet

Littérature jeunesse : et si vous appreniez à compter à vos enfants ?

Les + Lus