• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

La Banque Alimentaire de Bourgogne manque de place pour stocker les marchandises

La Banque alimentaire de Bourgogne a besoin de place / © Richard MOUILLAUD - maxppp
La Banque alimentaire de Bourgogne a besoin de place / © Richard MOUILLAUD - maxppp

La Banque Alimentaire de Bourgogne est à l'étroit dans ses locaux. Son président, Alain Gerbet, est inquiet pour la sécurité des bénévoles. Faute de place, des produits doivent être jetés.

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission

La Banque Alimentaire de Bourgogne étouffe dans des locaux trop exigus. Elle manque de place pour stocker les denrées alimentaires et les bénévoles travaillent dans des conditions dangereuses.

Les banques alimentaires collectent des denrées alimentaires pour nourrir les plus démunis. Elles distribuent leurs marchandises à des associations caritatives, Restos du cœur, secours populaire, croix rouge, centres d’actions sociales, épiceries solidaires… qui à leur tour les redistribuent à leurs bénéficiaires.

►Banque Alimentaire : une collecte nationale


C’est devenu une tradition. Depuis 1984, chaque dernier week-end de novembre, les Banques Alimentaires organisent une collecte sur tout le territoire. Cette année se sera les 24 et 25 novembre. Les bénévoles se mobilisent et s'installent dans les supermarchés. Les consommateurs sont sollicités pour faire le don de produits alimentaires.
Collecte de la banque alimentaire les 24 et 25 novembre 2017
Collecte de la banque alimentaire les 24 et 25 novembre 2017

C’est une vaste opération de solidarité :  12 000 tonnes sont collectés sur le territoire national, soit 24 millions de repas. Cela représente environ 10% des ressources annuelles de l’association.

►La Banque Alimentaire de Bourgogne est à l’étroit


Mais voilà, il faut pouvoir stocker toutes ces marchandises dans des conditions acceptables. C’est devenu impossible pour la Banque Alimentaire de Bourgogne qui tire la sonnette d’alarme. Ses locaux installés à Quetigny sont trop exigus. Chaque année le nombre de bénéficiaires ne cessent d’augmenter. La Banque Alimentaire ne se contente pas des dons de la journée nationale, ce serait insuffisant. Elle approvisionne 74 associations caritatives du département de Côte d’or.
Banque alimentaire de Bourgogne
Banque alimentaire de Bourgogne

Les locaux construits au départ pour traiter 400 tonnes de marchandises, en reçoivent aujourd’hui 1 200 tonnes.

►Des locaux inadaptés voire "dangereux"


Chaque jour, une collecte est faite dans des magasins de la région, les denrées sont triées ; stockées et livrées dans certains cas. Un gros travail de manutention fait, au coude à coude, par les 80 bénévoles dans des locaux sous- dimensionnés. envahis par les cagettes et les cartons.
Banque alimentaire de Bourgogne : les bénévoles travaillent au coude à coude
Banque alimentaire de Bourgogne : les bénévoles travaillent au coude à coude

Dans ces conditions, le chassé- croisé des palettes devient dangereux, la sécurité des bénévoles est en jeu.

►Un manque de place qui pousse au gaspillage


La banque alimentaire collecte aussi des produits frais ou surgelés. Mais la chambre froide de 12 mètres carrés ne peut pas tous les conserver. Alors que son activité a triplé en 27 ans, la Banque Alimentaire de Bourgogne est obligée de refuser certains approvisionnements, faute de bonnes conditions de conservation.
 Certains produits ne sont pas distribués ou jetés; alors que notre mission est aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire  - Agnès Beutin, déléguée générale de la banque alimentaire

Aujourd’hui, la Banque alimentaire de Bourgogne estime qu’elle a besoin de 2500 mètres carré et de bénévoles pour assurer sa mission.


Les autres thèmes  de 9H50 le matin en Bourgogne-Franche-Comté


•Un éditeur en Bourgogne-Franche-Comté


La matinale nous fait découvrir un éditeur ou une maison d’édition de la région. Aujourd’hui elle nous emmène à la découverte des éditions de l’Armançon en compagnie de Gérard Gautier, son fondateur. Cette maison d’édition, créée en 1987 et installée à Précy sous Thil, a pour ambition de promouvoir la Bourgogne. Elle publie des ouvrages ayant trait à la région et édite des textes d'auteurs bourguignons.

•C’est votre tour à Saint-Jean-de-Losne


Avec Franck Ménestret, nous partons à la rencontre d’une aventure familiale. C’est en 1987 que Charles Gérard crée la société H20, à Saint-Jean-de-Losne. .Sa spécialité,  la création et la gestion de ports fluviaux, la réparation, la maintenance, l'aménagement, l'entretien et la vente de bateaux.
Le personnel travaille toute l'année : il n’y a pas de basse saison
Le personnel travaille toute l'année : il n’y a pas de basse saison

Pour  répondre aux besoins des plaisanciers et des passionnés de bateaux, le personnel travaille toute l’année. Il n’y a pas de basse saison et L’atelier est un point essentiel de l’entreprise.

•A la Une : "le Châtillonais et l’Auxois"


Le "Châtillonnais et l’Auxois" est un journal hebdomadaire  fondé en 1807 et diffusé principalement en Côte-d'Or. Son siège social est à Châtillon-sur-Seine. David Vermassen, rédacteur en chef, commente l'actualité dans la matinale.








A lire aussi

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin